Basket - NBA - Draft - L'un des plus prometteurs jeunes joueurs, Anthony Edwards, avoue, à la veille de la draft, « de ne pas être vraiment à fond » dans le basket

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dans une interview chez ESPN, Anthony Edwards, annoncé dans le top 3 de la draft NBA qui doit avoir lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, a déclaré « ne pas pouvoir regarder du basket ». À quelques heures de connaître l'équipe avec laquelle il débutera sa carrière NBA, Anthony Edwards, un des talents les plus bruts du pays et annoncé dans le top 3 de la draft, a balancé quelques informations croustillantes sur lui qui, sans aucun doute, tomberont dans les oreilles des équipes qui souhaitent le sélectionner. Anthony Edwards « Je ne suis pas vraiment à fond dans ce sport. J'aime jouer, ouais, enfin c'est mon métier, quoi. Mais si je me faisais drafter en NFL, j'abandonnerais tout » En effet, dans le cadre d'une interview avec Alex Scarborough pour le média américain ESPN, Anthony Edwards a déclaré « ne pas pouvoir regarder du basket ». Une étrange confession pour un joueur qui a de fortes chances d'être sélectionné en premier lors de la draft, dans la nuit de mercredi à jeudi. Mais le joueur de 19 ans ne s'est pas arrêté là, les déclarations qui ont suivi étant toute aussi lunaire : « Je ne suis pas vraiment à fond dans ce sport. J'aime jouer, ouais, enfin c'est mon métier, quoi. Mais si je me faisais drafter en NFL, j'abandonnerais tout. On peut tout faire là-bas. Jeter la balle, danser, tous ces trucs irrespectueux. En NBA tu prendrais une amende pour ça. » Ces déclarations ne devraient pas passer inaperçue pour les franchises NBA intéressé par le profil du joueur des Georgia Bulldogs et pourraient en refroidir plus d'une. Anthony Edwards a même lancé en fin d'interview une petite pique au meneur des Portland Trail Blazers et rappeur à ses heures perdues, Damian Lillard « Je ne suis pas comme Lillard, je peux réellement rapper moi. Dam' parle plus de... Je ne sais même pas de quoi il parle dans ses musiques. Moi je parle comme Lil Baby ». À voir quelles conséquences réelles aura maintenant cette interview sur la draft d'Edwards. lire aussi Killian Hayes et Théo Maledon, deux talents français attendus à la draft 2020