Basket - NBA - Face aux Memphis Grizzlies, Tony Parker a prouvé qu'il reste un atout majeur des San Antonio Spurs

L'Equipe.fr
Deuxième meilleur marqueur de San Antonio jeudi soir (27 points), Tony Parker a été très précieux pour les siens en fin de partie, contribuant largement à la qualification de sa franchise pour les demi-finales de Conférence Ouest. Le meneur de jeu a affiché un excellent niveau de jeu contre les Memphis Grizzlies.

Deuxième meilleur marqueur de San Antonio jeudi soir (27 points), Tony Parker a été très précieux pour les siens en fin de partie, contribuant largement à la qualification de sa franchise pour les demi-finales de Conférence Ouest. Le meneur de jeu a affiché un excellent niveau de jeu contre les Memphis Grizzlies.Les superlatifs semblaient manquer aux San Antonio Spurs lorsqu'il s'agissait de parler de la prestation de Tony Parker jeudi soir, à l'occasion du match 6 du premier tour des play-offs, face à Memphis, qui a permis aux Texans de se qualifier pour le deuxième tour. Magistral, le Français a terminé la partie avec 27 points au compteur, et une adresse formidable (11/14). Le tout en seulement 31 minutes de jeu. Son début de match, idéal (15 pts à 6/6), a donné le ton pour son équipe. Agressif et adroit, il a fait payer aux Grizzlies leurs choix défensifs en fin de match, allant même marquer un panier décisif pour plier la série à 23 secondes du buzzer.Auteur de son meilleur match en deux semaines, Parker, 34 ans, a récolté bon nombre de louanges venant de son entraîneur et de ses coéquipiers. «Il était chaud ce (jeudi) soir, s'est réjoui Kawhi Leonard (29 pts). Je le voyais ouvert donc je lui ai passé la balle et il a fait le reste.» Interrogé sur la performance de son protégé, Gregg Popovich n'a pas manqué l'occasion de rappeler que son meneur de jeu a été déterminant sur toute la série : «Il n'a pas été efficace qu'aujourd'hui. Il a fait un incroyable boulot pour se mettre en forme en fin de saison, il joue son meilleur basket. Il trouve les gars, il marque, il travaille dur en défense. Il a réussi une magnifique série.»Un problème de plus pour HoustonFace à un adversaire que San Antonio connaissait bien, Parker a surtout pu s'exprimer grâce aux options défensives choisies par les Grizzlies. «On en a parlé avec Pop (Gregg Popovich), ils passaient souvent sous les écrans pour ne pas donner de tirs à LaMarcus Aldridge donc il fallait que je sois agressif, a révélé «TP». C'est le choix pour lequel Memphis a opté, on en a parlé la semaine dernière. Ils avaient prévu de me laisser seul dans les corners à trois points et de passer en dessous des écrans donc il fallait que j'attaque.»Sur la série face à Memphis, Parker a fait valoir une belle adresse longue distance. Lors du match 2, il s'était illustré avec un bon 3/5. En six rencontres, il a marqué 8 fois de loin, en 15 tentatives (53,3%). Une arme supplémentaire qui va forcément pousser les Houston Rockets, futurs adversaires des Spurs en demi-finale de Conférence, à plus de vigilance. C'est d'ailleurs un réel avantage pour les champions 2014 : San Antonio s'est trouvé une solution offensive de poids en plus de Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge. Si James Harden et consorts ne sont pas prêts à défendre fort sur Tony Parker, ce dernier est capable de faire de gros dégâts. Voilà qui devrait rendre les derbies texans encore plus palpitants.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages