Basket - NBA - Les frères Curry décisifs pour Golden State et Philadelphie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Stephen et Seth Curry ont très largement contribué aux succès de leurs équipes respectives, Golden State (119-107 contre Sacramento) et Philadelphie (115-103 contre Oklahoma City), dimanche en NBA. Titulaire au poste de meneur de jeu pour pallier l'absence de Ben Simmons, en froid avec sa propre équipe, Seth Curry a réussi un grand match lors de la victoire de Philadelphie contre Oklahoma City (115-103). Déjà très en vue face à Brooklyn deux jours plus tôt (23 points), l'arrière a cette fois inscrit 28 points (7/10 longue distance) et permis aux 76ers de ne jamais être inquiétés dans une rencontre à sens unique. « J'ai eu des bons tirs ouverts, a-t-il modestement réagi. Ce n'était pas des tirs impossibles du milieu du terrain comme Stephen, j'ai juste eu des bons tirs ouverts. »

La comparaison avec son grand frère, double MVP avec Golden State, est pourtant loin d'être absurde car Seth, qui s'est révélé la saison passée dans un rôle de titulaire à Philly, possède un jeu très similaire basé sur le tir à trois points. Contre Sacramento, Stephen Curry a d'ailleurs réussi son 128e match d'affilée avec au moins un shoot longue distance réussi, plus longue série en cours en NBA. S'il a inscrit un point de moins que Seth (27), il a tout de même passé une belle soirée : ses Warriors, maladroits en première mi-temps, ont pris le large en fin de match et restent invaincus cette saison (3v-0d). L'aîné des frangins, qui a également distribué 10 passes décisives, en a profité pour franchir la barre des 5 000 « assists » en carrière. lire aussi Les Lakers ouvrent leur compteur contre Memphis La perf : Terrence Ross Auteurs d'un superbe début d'exercice, les Knicks ont subi leur premier revers, dimanche à domicile contre Orlando (110-104). Julius Randle a réussi une solide performance (30 points, 16 rebonds), mais le Magic s'en est sorti grâce à deux shows improbables : celui de Cole Anthony, qui a marqué 29 points (record en carrière) et pris 16 rebonds (malgré sa « petite » taille, 1,88m), et celui de Terrence Ross, qui a scoré l'intégralité de ses 22 points dans le seul dernier quart-temps ! Evan Fournier est lui passé à côté de son match (8 points à 3/11).

lire aussi Les résultats de la nuit lire aussi Classements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles