Basket - NBA - La glissade continue pour Golden State, battu par Atlanta en NBA

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Les Warriors d'un pourtant bouillant Stephen Curry (37 points) n'ont pas trouvé la solution dimanche à Atlanta (111-117) et poursuivent leur chute au classement. Denver et New Orleans se sont imposés respectivement contre Orlando (119-109) et à Houston (122-115). Après l'humiliation subie contre Toronto samedi (77-130), pire défaite de leur histoire, les Warriors ne pouvaient pas faire pire. À Atlanta, dans la nuit de dimanche à lundi, ils enregistraient les retours de Draymond Green et Stephen Curry. Mais, si la forme fut différente, l'issue fut la même pour les hommes de Steve Kerr, défaits (111-117) pour la troisième fois de suite, la septième en huit matches. Une dynamique qui les laisse moribonds, à la dixième place de la conférence Ouest (23 victoires-27 défaites). L'hommage de Curry à la communauté asiatique Dans une rencontre équilibrée et haletante pendant trois quarts-temps (16 changements de leader, 17 égalités), les Warriors ont baissé les armes dans le money-time, encaissant 38 points dans le dernier quart-temps. Rédhibitoire, malgré les 37 points de Stephen Curry qui pour son retour, a fait le show malgré sa maladresse à longue distance (12 sur 23 au tir mais 3/12 à 3 points, 5 rebonds, 2 passes). Le meneur des Warriors portait dimanche des sneakers customisées, en association avec la fondation Bruce Lee, en hommage à la communauté asiatique, durement touchée par une tuerie de masse survenue à Atlanta le 16 mars dernier -8 morts dans des salons de massage.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Maladroit collectivement de loin (10 sur 40 derrière l'arc), dominé physiquement et dans l'agressivité, notamment par le match monstrueux de l'ancien intérieur de Houston et Chalon Clint Capela (24 points, 18 rebonds) et la grosse performance de Danilo Gallinari (25 points, 10 rebonds), Golden State a aussi souffert d'un banc déficient (19 points). Les Hawks enregistrent une troisième victoire de suite et occupent la quatrième place de la conférence Ouest.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Denver porté par un Jokic record Dans une autre rencontre à l'Ouest, Denver a eu toutes les peines du monde à se défaire de l'une des plus faibles équipes de la ligue, le Orlando Magic, toujours décimé par les blessures. Menés de 18 points à la pause (47-65), les Nuggets ont eu besoin d'une seconde mi-temps euphorique en attaque (72 points inscrits) pour faire la différence (119-109) en toute fin de rencontre. Aaron Gordon, l'ancien intérieur floridien, a livré sa meilleure rencontre depuis son arrivée dans le Colorado, meilleur marqueur des siens, auteur des 12 premiers points de la rencontre pour Denver, et de 24 unités au final, dont un dunk arrière à deux mains qui permettait aux siens de passer devant pour de bon, sur une passe lumineuse de Nikola Jokic (103-102, 44e).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


La tour de contrôle serbe a été l'autre force des Nuggets avec 17 points, 9 rebonds et surtout 16 passes décisives (dont 12 dans la seule deuxième mi-temps). Jokic a enregistré son 81e match à plus de 10 passes. Un record absolu pour un pivot, devant Wilt Chamberlain, selon les gourous statistiques de l'Elias Bureau. Avec cette cinquième victoire de suite, sa quatorzième lors des dix-sept derniers matches, Denver (31 succès - 18 revers), quatrième à l'Ouest, talonne les LA Clippers (33-18) et devance les LA Lakers (31-19).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


8 Le nombre de tirs à 3 points convertis -record en carrière- par le meneur Lonzo Ball (27 points, 9 passes) dans la victoire de New Orleans à Houston (122-115) pour son retour au jeu après sept matches manqués sur blessure. Les Pelicans se sont imposés malgré l'absence de Zion Williamson et Brandon Ingram.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.