Basket - NBA - Houston à une victoire des demi-finales après son succès dans l'Oklahoma

L'Equipe.fr
Avec un James Harden maladroit mais un Nene des grands soirs (28 points), Houston a pris un avantage sans doute décisif (113-109, 3-1) dans la série qui l'oppose au Thunder dimanche, à la Chesapeake Arena.

Avec un James Harden maladroit mais un Nene des grands soirs (28 points), Houston a pris un avantage sans doute décisif (113-109, 3-1) dans la série qui l'oppose au Thunder dimanche, à la Chesapeake Arena.À la mi-temps, Oklahoma City avait réussi presque autant de contres - 14, dont cinq pour Roberson - que Houston n'avait marqué de paniers (18) dimanche, à la Chesapeake Arena. Russell Westbrook avait déjà validé son habituel triple-double (17 points, 10 rebonds, 10 passes), banalisant encore davantage l'extraordinaire, James Harden ramait (6 points, 4 ballons perdus), et c'était presque un miracle si les Rockets, très maladroits (37%), ne comptaient que quatre points de retard.Le film du match et les statistiques complètesQuatre points, c'était aussi l'écart à la fin du troisième quart-temps (77-73), avec un Harden tout aussi frustré mais des remplaçants à la hauteur de l'enjeu, à commencer par le pivot brésilien Nene (28 points, 10 rebonds). Sans son célèbre barbu - et avec Anderson en poste 5 dans un cinq small ball -, Houston reprit enfin l'avantage (81-79) à la faveur d'un 9-0 à moins de 10 minutes du terme. Westbrook se fit alors plus cafouilleux, et la Chesapeake Arena se tut. Plus qu'un match, le Thunder jouait sa survie sur son parquet.Aussi, Billy Donovan fit face à un dilemme dans les cinq dernières minutes : devait-il sortir Roberson, bourreau de James Harden en défense mais cible de fautes répétées et délibérées, les Rockets tentant habilement d'exploiter sa maladresse sur la ligne des lancers francs (2/12) ? La tactique porta ses fruits, mais le suspense demeura. À trois points, Harden pensa donner un avantage décisif aux siens (108-103) à 42 secondes de la fin, mais un tir improbable de Westbrook (35 points à 10/28, 14 rebonds, 14 passes) maintint le Thunder en vie (107-108). Il restait alors 18 secondes à jouer, et Grant ruina les efforts de son meneur en se rendant coupable d'une faute sur Nene, qui réussit son lay-up et convertit le lancer bonus (111-107). Le match était plié.Le joueur : Nene sur un nuageDans l'histoire des play-offs, un seul joueur avait réussi autant de tirs (12) sans en manquer un seul : Larry McNeill, il y a plus de 40 ans (1975) avec les Kings. Avec 28 points et 10 rebonds, le pivot brésilien a été monstrueux dimanche, éclipsant les difficultés du titulaire du poste, Clint Capela (4 points, 5 rebonds) et celles de son leader, James Harden (16 points à 5/16, 8 passes, 7 rebonds et 7 ballons perdus). Et tout ça à 34 ans !

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages