Basket - NBA - Kemba Walker (New York) en feu mais battu, les LA Lakers fessés par San Antonio, Utah tranquille

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les 44 points de Kemba Walker n'ont pas suffi pour les Knicks de New York, dominés par Washington (117-124). Les LA Lakers plongent dans le doute après la claque reçue à domicile des mains des Spurs (110-138). Utah a facilement dominé un Minnesota décimé par le Covid. Kemba Walker, le carton (44 points) inutile 31,3. C'est la moyenne de points de Kemba Walker en trois matches après avoir été écarté près d'un mois et 9 matches de la rotation de New York. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le meneur des Knicks a confirmé son retour en grâce, lié à la blessure longue durée de Derrick Rose, en livrant son meilleur match depuis 2019, assurant 44 points (14/27, 7/14 à 3 points), 9 rebonds et 8 passes. lire aussi Le classement de la Conférence Est Insuffisant, néanmoins, pour résister, même à domicile, à un Washington (117-124) qui évoluait pourtant sans Bradley Beal (protocole Covid), poussé par Spencer Dinwiddie (21 points, 12 passes) et Kyle Kuzma (18 points dont les deux tirs à 3 points pour s'échapper dans le money-time, 10 rebonds). Les Knicks d'un Evan Fournier peu inspiré (8 points, 2/13 au tir, 2/11 à 3 points, 3 rebonds, 1 passe en 38 minutes) ont perdu 9 de leurs 12 derniers matches (14-18, 12es).

LA Lakers, la nouvelle fessée Triste dernière dans un Staples Center qui prendra désormais le nom de Crypto. Com Arena. Les LA Lakers, toujours privés d'Anthony Davis (genou gauche), qui évoluent sans leur coach Frank Vogel et cinq joueurs en protocole Covid, ont enchaîné une quatrième défaite de suite. Une claque infligée par San Antonio (138-110), alors que les champions 2020 voient leur bilan passer dans le négatif (16-17, 6es) malgré un LeBron James stratosphérique (36 points à 15/26, 9 rebonds, 6 passes) et un Russell Westbrook au diapason (30 points à 12/20, 7 rebonds, 4 passes). lire aussi Le classement de la Conférence Ouest Côté Spurs, la surprise est venue de l'ailier Keita Bates-Diop, auteur de 30 points en sortie de banc (record en carrière) à 11/11 au tir, agrémentés de 7 rebonds. Derrick White a ajouté 23 points et Lonnie Walker 21.

19 C'est le retard accumulé par Charlotte sur le terrain de Denver avant, finalement, de s'imposer dans le Colorado (115-107) grâce aux tirs à 3 points de PJ Washington (13 points, 9 rebonds, 5 passes), et aux 23 points de Kelly Oubre Jr, dont 14 ont été inscrits dans le quatrième quart. 29 points et 21 rebonds de Nikola Jokic n'ont pas été suffisants côté Nuggets, qui se sont effondrés dans le money-time (13-38). Utah marche sur un Minnesota décimé Parmi les équipes les plus touchées par le Covid-19, Minnesota s'est logiquement incliné sur le parquet de Salt Lake City (116-128). Les Wolves évoluaient sans sept de leurs joueurs, dont leur superstar Karl-Anthony Towns, et leurs cadres Anthony Edwards et Patrick Beverley. Malgré les 33 points de Malik Beasle côté Minnesota, le tandem du Jazz Donovan Mitchell (28 points) - Rudy Gobert (20 points, 17 rebonds, 4 contres) en a profité pour mettre la main sur la rencontre.

Utah consolide ainsi sa troisième place sur le podium de la conférence Ouest (22-9, 10 victoires lors de leurs 12 derniers matches). Quand le Covid s'invite Minnesota n'est pas la seule formation minée par le Covid-19. Atlanta est parvenu à surmonter une nuée de cas positifs pour s'imposer à l'arraché à Philadelphie (98-96) malgré les absences de Trae Young, Danilo Gallinari, Clint Capela, Lou Williams, Kevin Huerter ou encore Timothé Luwawu-Cabarrot. Les Hawks ont par la suite perdu sur blessure Delon Wright et Cam Reddish. Le Serbe Bogdan Bogdanovic a inscrit 10 de ses 15 points dans les quatre dernières minutes pour faire la différence face aux Sixers d'un Joel Embiid maladroit (6/17, 23 points, 10 rebonds). lire aussi Calendrier/Résultats Miami, toujours sans Jimmy Butler (coccyx) et Bam Adebayo (pouce) a eu toutes les peines du monde à se défaire (115-112) d'un Detroit évoluant pourtant lui aussi sans son noyau -Isaiah Stewart, Killian Hayes, Cade Cunningham, Jerami Grant, tous absents pour cause de protocole sanitaire- ni son coach Dwane Casey (raisons personnelles). Il a fallu 29 points de Tyler Herro, 26 de Max Strus et 21 de Kyle Lowry au Heat pour résister aux 18 tirs primés inscrits par les Pistons autour du trio Trey Lyles (28 points) - Saddiq Bey (23) - Corey Joseph (21).

Frank Ntilikina en vue avec Dallas Plus gros temps de jeu de la saison et meilleure marque offensive pour Frank Ntilikina. Le meneur français de Dallas a profité de l'absence de Luka Doncic et Kristaps Porzingis -parmi sept joueurs arrêtés pour cause de protocole Covid- pour connaître une seconde titularisation de suite avec les Mavericks. Maladroit (5/16, 2/10 à 3 points), il a passé 38 minutes sur le parquet pour 14 points, 1 rebond et 5 passes. Insuffisant face à des Milwaukee Bucks (102-95) qui trouvent des solutions en l'absence de Giannis Antetokounmpo (protocole Covid) autour de Kris Middleton (26 points), Jrue Holiday (24) et l'excellente surprise DeMarcus Cousins (22).
Dans les deux dernières rencontres de la soirée, Indiana a dominé Houston (118-106, 32 points de Myles Turner) et New Orleans a enchîné un quatrième succès de rang, à Orlando (110-104, 31 points de Brandon Ingram).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles