Basket - NBA - Les Lakers humiliés par Chicago, Phoenix tout neuf

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Basket - NBA - Les Lakers humiliés par Chicago, Phoenix tout neuf
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Toujours privés de LeBron James, les Lakers ont vécu une sale soirée en Californie, dominés par les Bulls (103-121), avec Anthony Davis expulsé. Pour Phoenix, en revanche, ça roule, avec un neuvième succès consécutif chez les Wolves (96-99). À entendre les quelques ronronnements de plaisir tombant du Staples Center, on aurait presque pu croire, sans l'image, que les Lakers étaient en train de festoyer sur la panse des Bulls. Mais c'était tout l'inverse, et le public californien s'amusait en réalité à fêter la « Cali Connection » des Bulls, qui s'est régalée la nuit dernière à humilier proprement les maîtres du lieu. Battus dans leur antre du Staples Center (103-121), les Lakers, toujours privés de LeBron James pour un septième match consécutif et dont le retour est chaque jour imminent mais toujours pas acté, ont vécu une soirée de cauchemar. lire aussi Calendrier et résultats Avec, en point d'orgue, l'expulsion à la 36e minute d'Anthony Davis, qui sembla râler un peu fort auprès de l'arbitre, Scott Wall, alors qu'il était en train de remettre sa chaussure, sans que le « ref » ne daigne arrêter le jeu. Bref, tout est allé de travers pour les Lakers, tandis que la belle vie continue pour les Bulls, portés par des « Californiens », ravis de jouer ce vilain tour, à l'image de l'ex-Angelino, Lonzo Ball, auteur d'un impeccable 7/10 derrière l'arc (27 pts) ou de l'ancien de UCLA, Zach LaVine (26 pts). Mais le clou du soir pour les Bulls est pour le natif de Compton (Californie), DeMar DeRozan, auteur de sa meilleure « perf » de la saison, avec 38 points à 15 sur 23 aux tirs.


Pour les Bulls, le renouveau se confirme. Onzièmes l'an passé, sans même les Play-In, les voici deuxièmes à l'Est (10-4) ! Pour les Lakers, en revanche, il est temps que le taulier, LeBron James, revienne en jeu. Les Suns enchaînent Pour Phoenix aussi, ça flambe bien. À Minneapolis, Chris Paul et ses amis ont décroché leur neuvième succès consécutif (96-99) et consolidé leur deuxième rang à l'Ouest, derrière les Warriors. Mais ce ne fut pas simple et il a fallu que « CP » se lève haut dans les quatre dernières minutes (7 de ses 21 pts) pour dépasser des Wolves qui étaient alors devant de cinq longueurs, portés notamment par Karl-Anthony Towns (35 pts, 13 rbds). Aux Suns, Devin Booker (29 pts) et le retour au jeu bonifié de Deandre Ayton (22 pts, 12 rbds) dans la peinture ont été capitaux, dans une orchestration toujours bien menée par coach Monty Williams.


Autre équipe qui rigole en ce début de saison, c'est Washington, le tout fringant leader à l'Est (10-3), qui a compilé un cinquième succès de rang, en gommant dix-neuf points de retard au début du troisième quart-temps face aux Pelicans (105-100) ! En l'absence de Bradley Beal (funérailles de sa grand-mère), Spencer Dinwiddie continue de jouer les héros (27 pts, 9 passes) et Washington n'a plus connu pareille extase depuis son début de saison 1974-1975 sous le patronyme Bullets (11-3). lire aussi Des Français bien discrets Parmi les autres grosses ardoises du soir, on notera celle de CJ McCollum (29 pts, 6 passes), décisif sur les deux dernières possessions pour envoyer Portland dans l'en-but face à Toronto (118-113). Boston, avec 23 points de Jayson Tatum, a pris sa revanche à Cleveland (92-98), New York a maté Indiana sur le tard (92-84), en concédant seulement... deux paniers aux Pacers dans le dernier quart-temps ! Atlanta a déroulé devant Orlando (129-111) avec un Clint Capela ébouriffant (20 pts, 16 rbds). Tyler Herro (26 pts, 6 passes) continue, lui, de montrer les muscles pour le grand plaisir du Miami Heat, tombeau d'OKC (90-103). Enfin, on aura une pensée émue pour Houston, qui ne répond plus du tout et encaisse une douzième défaite de suite, une fessée à Memphis (136-102) ! Des Grizzlies, au beau poil, qui ont régalé et fait marquer quatorze de leurs quinze joueurs sur la feuille et battu leur record offensif.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles