Basket - NBA - Les Lakers tombent à Boston malgré le retour de LeBron James

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Boston Celtics de Jayson Tatum (37 points) ont gâché le retour à la compétition de LeBron James en battant copieusement les Los Angeles Lakers (130-108). Le grand classique de la NBA entre les Lakers et les Celtics, les deux franchises les plus titrées de l'histoire (17 sacres chacun), était marqué dans la nuit de vendredi à samedi par le retour de blessure de LeBron James, absent lors des huit derniers matches (cinq défaites). Mais la présence du « King » n'a rien changé pour la franchise californienne, mal embarquée cette saison (9e de la conférence Ouest) et qui s'est lourdement inclinée face à des Celtics pourtant toujours privés de Jaylen Brown. lire aussi Calendrier et résultats de la NBA Les Lakers ont mené de 14 unités en milieu de deuxième quart-temps, portés par Anthony Davis (31 points), avant de s'effondrer au retour des vestiaires : la deuxième mi-temps, à sens unique, a vu les Celtics prendre le large à six minutes du buzzer, sur deux tirs longue distance marqués par Jayson Tatum (37 points, 11 rebonds, 3 interceptions). L'ailier a réussi un grand match sous les yeux de la légende Bill Russell (87 ans), le plus grand pivot de l'histoire de Boston, installé au premier rang avec une casquette à l'effigie de Kobe Bryant. « C'était irréel de le voir là, en train de me regarder jouer », a réagi Tatum.

Dennis Schröder, qui avait refusé de prolonger son contrat à Los Angeles l'été dernier pour finalement signer à Boston à un salaire nettement inférieur, a réussi un match complet face à son ancienne équipe (21 points, 6 rebonds, 6 passes). LeBron James, lui, était encore visiblement en rodage (23 points, 6 rebonds, 2 passes). « Je me suis senti bien, un peu comme un rookie après avoir été si longtemps loin de la compétition », a-t-il déclaré. Avec cette victoire, Boston retrouve l'équilibre (8 victoires, 8 défaites). Les Bucks se font peur Les champions en titre, eux aussi auteurs d'un début de saison très moyen, sont à égalité avec Boston au classement (8v-8d) après leur victoire poussive contre Oklahoma City (96-89). Après avoir mené de vingt points dans le troisième quart-temps, les Bucks ont en effet laissé le Thunder revenir dans le match en leur offrant plusieurs occasions de passer devant, mais les visiteurs ont multiplié les ratés dans le money-time, à l'image de Shai Gilgeous-Alexander (17 points à 5/20 aux tirs dont 2/12 à trois points). Milwaukee s'en sort donc dans le sillage d'un grand Giannis Antetokounmpo (21 points, 19 rebonds, 7 passes, 4 contres).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles