Basket - NBA - LaMelo Ball et Devin Booker en vue, une bévue pour Draymond Green

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

La soirée de lundi a mis en lumière quelques individualités sur les parquets de NBA, et notamment LaMelo Ball (Charlotte Hornets) et Devin Booker (Phoenix Suns). Draymond Green (Golden State Warriors) a plombé son équipe tandis que Toronto s'est imposé à Memphis (128-113). Le joueur : LaMelo Ball, un rookie qui flambe Après une deuxième quinzaine de janvier compliquée, Lonzo Ball est parti pour signer un mois de février référence. Le rookie des Charlotte Hornets, sélectionné en troisième position de la dernière draft, a porté les siens lundi soir contre les Houston Rockets (victoire 119-94) avec à la clé un excellent 7 sur 12 à trois points (24 points, 7 rebonds, 10 passes au final). En février, Ball tourne à 51,4 % à trois points alors que sa mécanique de tir est souvent moquée. « Je m'y tiens, martèle le benjamin de la famille Ball. C'est comme ça que je tire. J'ai confiance dans ce geste. Quand je suis arrivé ici ils ont tenté de le changer mais je leur ai dit ''c'est comme ça que je shoote''. » Compte tenu du niveau de jeu affiché par le meneur, il serait temps en effet de passer à autre chose. lire aussi Les résultats de la nuit


La bourde : Draymond Green, la brique de la défaite Le geste est insensé, bien qu'il parte d'une bonne intention. Alors que les Golden State Warriors étaient menés de 3 points sur le parquet des San Antonio Spurs (100-103) avec 8''7 à jouer, Draymond Green (7 points, 10 rebonds, 10 passes) a enchaîné réception de balle et tir à 11 mètres sur remise en jeu. Résultat ? Un parpaing envoyé sur la planche et une victoire scellée sur la ligne des lancers francs pour les Texans (105-100).

Il faut dire que Green espérait que les Spurs fassent faute sur lui dès la réception de balle, justifiant un tir pris à la hâte en espérant obtenir trois lancers francs. Plutôt osé pour un joueur qui avait manqué ses deux tentatives sur la ligne de réparation pendant le match. D'autant que Stephen Curry (32 points, 7 rebonds, 6 passes) avait inscrit plusieurs paniers à trois points fous dans la partie. Ce dernier n'a pas caché sa frustration lorsque Green a manqué son tir. 54,1 % Pour venir à bout des Memphis Grizzlies sur leur parquet (128-113), les Toronto Raptors se sont reposés sur une grosse réussite à trois points : 20 sur 37 (54,1 %). Pascal Siakam (32 points) a brillé dans l'exercice (5 sur 8), tout comme Norman Powell (29 points à 6 sur 9 de loin) et Fred VanVleet (4 sur 7). En face, le gros double-double de Jonas Valanciunas (27 points, 20 rebonds) s'est avéré insuffisant. Le joueur (2) : Devin Booker maintient Phoenix sur sa lancée Troisième succès consécutif pour les Phoenix Suns de Devin Booker (36 points, son record de la saison, à 14 sur 27, 8 passes), qui s'affirment en outsiders à l'approche du deuxième tiers de la saison régulière. En l'absence de cinq joueurs et avec une rotation réduite, les Suns s'en sont remis à un Booker très souvent lucide, capable de s'adapter à la défense proposée face à lui, pour dominer les Cleveland Cavaliers (119-113).


« J'ai pris quelques décisions sur les temps morts, l'adversaire a annihilé l'option choisie et il a simplement réussi autre chose », savourait l'entraîneur Monty Williams. Avec un bilan de 14 victoires pour 9 défaites, les Suns pointent à la quatrième place de la conférence Ouest et peuvent logiquement nourrir l'espoir de rallier les play-offs, ce qui serait une première depuis la saison 2009-2010. Et aussi... Portés par Bradley Beal (35 points, 7 passes), les Washington Wizards - avant derniers de la conférence Est devant les Detroit Pistons - ont remporté une sixième victoire cette saison (15 défaites), chez les Chicago Bulls (105-101) de Zach LaVine (35 points). Le duel des mal classés entre les Dallas Mavericks et les Minnesota Timberwolves a tourné en faveur des premiers nommés (127-122), bien aidés par les prestations de Kristaps Porzingis (27 points, 13 rebonds), Luka Doncic (26 points, 8 rebonds, 5 passes) et Tim Hardaway Jr. (24 points en sortie de banc). Ce succès permet aux Texans (11v-14d) de garder la huitième place à l'Ouest en vue tandis que Minnesota reste bien englué en fond de Conférence. lire aussi Les Lakers peinent mais enchaînent une cinquième victoire