Basket - NBA - Quand Lillard remet la lumière, Portland gagne à Oklahoma City

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dans une salle d'Oklahoma City en partie privée de lumière, Damian Lillard a été l'étincelle qui a fait basculer le match pour les Blazers, vainqueurs 115-104. Cinquième victoire de rang pour Portland. L'ex-meneur de l'ASVEL Théo Maledon, qui fait son trou à Oklahoma City, a retrouvé le jeu après un isolement de dix jours et quatre matches manqués en raison du Covid-19. Mais il ne s'attendait sûrement pas à vivre ça en recevant les Trailblazers dans la nuit de mardi. De sérieux problèmes d'approvisionnement électrique et des pannes ont conduit l'état d'Oklahoma à lancer plusieurs alertes et à déclarer un état d'urgence en Oklahoma, avec gestion drastique des ressources en électricité. Alors, le match face à Portland s'est déroulé avec quasiment l'intégralité des lumières éteintes dans la salle, hormis celles éclairant directement le parquet ! lire aussi Les résultats Dans ces conditions particulières, le jeune meneur français (toujours dans le cinq de départ) et ses coéquipiers ont eu du mal à construire leur match et à trouver l'intensité suffisante pour empêcher Portland de prendre le large (+24 à l'entame du troisième quart). Mais avec beaucoup de mental, et dans la foulée de leur jeune garde, avec Luguentz Dort entreprenant (23 points, 6 rebonds, 3 passes) et l'abattage d'Hamidou Diallo (17 points en sortie de banc), la troupe d'OKC infligeait aux Blazers un 23-4 à l'entame du dernier quart, de quoi reprendre la tête à quelques minutes de la fin (98-97).

C'est alors que le danger rodait qu'a surgi Damian Lillard. Peu en réussite derrière la ligne primée jusque-là, Lillard a sorti un festival sans faute de quatre tirs primés, a provoqué la défense d'OKC, attaqué le cercle, et scoré 12 de ses 31 points dans les quatre dernières minutes pour renverser le match à lui tout seul. Le meneur permet à Portland d'enchaîner une cinquième victoire de rang. Quant à Théo Maledon (7 points, 2 rebonds et 3 passes en 28 minutes), on est prêt à parier qu'il n'a pas dû voir ça de près très souvent...

lire aussi Le classement de la conférence Ouest