Basket - NBA - Les Los Angeles Clippers enchaînent, De'Aaron Fox brille face aux Golden State Warriors

L'Equipe.fr
·5 min de lecture

Quatrième victoire de suite pour les Los Angeles Clippers, logiques vainqueurs chez les San Antonio Spurs (98-85). Le meneur des Sacramento Kings De'Aaron Fox a vécu une soirée record (44 points) face aux Golden State Warriors. La série : la passe de quatre pour les Clippers Le calendrier très ramassé de la saison avait programmé un double affrontement entre San Antonio Spurs et Los Angeles Clippers, deux matches en deux soirs, dans le Texas. Après avoir étrillé les hommes de Gregg Popovich mercredi (134-101), les Clips ont récidivé jeudi alors qu'ils jouaient avec quatre éléments de moins que la veille. Kawhi Leonard, Serge Ibaka, Patrick Beverley et Marcus Morris manquaient tous à l'appel. Pas de quoi inquiéter les hommes de Tyronn Lue, qui s'en sont remis à Paul George (24 points, 13 rebonds) et Reggie Jackson (28 points) pour faire la différence dans un match globalement maîtrisé (98-85). Une fois le match plié, les Angelins ont surtout rendu hommage à Lou Williams, trois fois meilleur sixième homme de la Ligue (2015, 2018, 2019), envoyé hier soir chez les Atlanta Hawks en échange de Rajon Rondo. « C'est une perte dure, ça fait mal, lâchait George. On déteste voir ça. Il va nous manquer. La meilleure manière de le laisser partir, ce serait d'aller chercher le titre. » Quant à son remplaçant numérique - Rondo est meneur de jeu - impossible de déterminer quel sera son rôle précis chez un prétendant au titre. Son intégration « va prendre du temps » a indiqué Lue. En attendant, les Clippers ont donc enchaîné une quatrième victoire, synonyme de troisième place de la Conférence Ouest renforcée (30v-16d). Leur calendrier va sérieusement se compliquer dans la semaine à venir : s'ils vont recevoir lors de leurs neuf prochains matches, les Philadelphia Sixers, Milwaukee Bucks, Denver Nuggets, Los Angeles Lakers, Portland Trail Blazers et Phoenix Suns seront au menu. Le joueur : De'Aaron Fox se lâche contre les Warriors Nouveau record personnel pour le meneur des Sacramento Kings De'Aaron Fox, auteur de 44 points à domicile face aux Golden State Warriors, dans un match à sens unique (141-119). En début de saison, Fox avait déjà claqué 43 points chez les New Orleans Pelicans mais son équipe s'était inclinée (123-128). Cette fois-ci, le héros du soir a pu savourer, d'autant que ses coéquipiers l'encourageaient en fin de match à tenter d'atteindre la barre symbolique des 50 unités. « Je leur ai dit ''finissons simplement ce match. Il y aura d'autres occasions d'aller tout ça'' » a-t-il sobrement commenté. Face à un adversaire privé de Stephen Curry (coccyx) et Draymond Green (malade), Fox a notamment brillé par son adresse (16/22) tout en n'oubliant pas de faire jouer ses coéquipiers (7 passes décisives). 55 Si les New York Knicks sont parvenus à renverser les Washington Wizards à domicile (106-102), ils le doivent à un quatrième quart renversant (39-24) mais aussi à leur banc, qui a contribué pour plus de la moitié des points de l'équipe (55). Alec Burks (27 points) s'est ainsi distingué tandis que dans le cinq de départ, R.J. Barrett a été le plus actif (24 points, 10 rebonds, 5 passes). S'il a encore été dominant aux rebonds (18 prises) et aux passes (9 assists), Russell Westbrook a plombé les siens avec un mauvais 3/15 au tir (13 points), pas vraiment compensé par Bradley Beal (26 points à 8/23). Les Knicks pointent à la cinquième place à l'Est (23v-22d) tandis que Washington, qui n'a plus gagné depuis trois matches (15v-28d) est seulement 13e. Les Français : une soirée discrète Sorti du banc des Clippers pour la sixième fois consécutive, alors que Marcus Morris était pourtant indisponible (mollet), Nicolas Batum a manqué d'adresse (6 points à 2 sur 8) mais a, comme souvent, oeuvré dans tous les compartiments : 8 rebonds, 1 passe, 2 interceptions en 30 minutes de jeu. Titulaire pour les New York Knicks, Frank Ntilikina n'a pas réussi à marquer (0/2 au tir) et s'est contenté de quatre rebonds en 15 minutes de jeu. Il ne sera pas rejoint à Big Apple par Vincent Poirier, un temps envoyé au Knicks qui ont finalement choisi de laisser libre ensuite. L'action : trois lancers à la dernière seconde pour Lillard Alors que Miami attend sa recrue phare, l'arrière Victor Oladipo, transféré par les Houston Rockets, les Portland Trail Blazers s'en sont remis à trois lancers francs tardifs de Damian Lillard - il restait une seconde à jouer - pour s'imposer de justesse chez le Heat (125-122). Un match qui a vu C.J. McCollum briller (35 points, 8 passes), tout comme Bam Adebayo (29 points, 9 rebonds, 7 passes) pour le Heat. Les locaux, qui jouaient sans Jimmy Butler (estomac) ni Goran Dragic (dos) ont fait bonne figure en s'appuyant sur Tyler Herro (29 points) ou encore Kendrick Nunn (22 points), mais cela s'est avéré insuffisant dans un match serré de bout en bout. Ce premier succès en trois matches permet au Blazers (26v-18d) de se tenir à distance de Dallas, septième à l'Ouest (23v-19d). Septième à l'Est (22v-23d), Miami n'a plus gagné depuis cinq matches et espère se réveiller après avoir été actif sur le marché.