Basket - NBA - Les Los Angeles Clippers font pleuvoir les 3 points face à Cleveland

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pour construire leur victoire à Cleveland (99-121), les Californiens se sont appuyés sur une incroyable averse de vingt tirs primés. Vingt-quatre heures après leur défaite face à Brooklyn (124-120), les Clippers ont terminé en beauté une série de six matches en déplacement, ce qui leur vaut d'être aujourd'hui la seule équipe NBA à n'avoir pas perdu deux matches de suite. Ils ont conclu ce road-trip de la plus belle des manières à Cleveland, où ils sont allés chercher leur dix-septième victoire de la saison (99-121). Avec Paul George et Kawhi Leonard bien remis de leur absence pour « protocole Covid », les Californiens ont envoyé un orage de grêle primée sur la tête des Cavaliers, puisqu'ils ont inscrit vingt paniers derrière l'arc des 3 points ! 58,8 % de réussite à trois points Ils signent une adresse époustouflante dans ce secteur (58,8 % de réussite), avec un magistral 20/34 qui a laissé Cleveland sans trop de solutions sous l'averse. Paul George, en appel d'un match difficile à Brooklyn (26 pts mais 13 shoots ratés), a été un des grands artisans de ce festival. Il termine meilleur scoreur des siens (36 pts) avec un impeccable 8/9 à trois points.

« Contre Brooklyn j'avais eu de bons shoots, et ce (mercredi) soir je m'étais dit que si je prenais les mêmes, cette fois, ça serait dedans », a commenté le flingueur des Clippers. Il a été bien assisté dans sa tâche par Kawhi Leonard (24 pts et 3/6 à trois points) et Serge Ibaka (14 pts et 2/3). lire aussi Calendrier/Résultats Mais les joueurs du banc californien n'ont pas laissé leur part aux chiens dans ce feu d'artifice, à l'image de Lou Williams (15 pts et 2/3 tirs primés) ou Luke Kennard (9 pts à 3/4). Quant à l'ailier français Nicolas Batum, dans le 5 de départ, il a mis de l'huile dans les rouages en étant sobre offensivement (24 mn, 7 pts, 1 rebond, 2 passes). Cleveland a vite été submergé, même si Collin Sexton (27pts) et Darius Garland (23) ont été très actifs. « Paul George a inscrit plus de paniers à trois points que toute notre équipe. Je ne pense pas qu'on va gagner beaucoup de matches en ne shootant qu'à deux points », a commenté un Garland désabusé par le 4/10 à trois points de son équipe. lire aussi Classements