Basket - NBA - Les Los Angeles Clippers s'imposent au courage à Brooklyn

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Clippers de Los Angeles
    Clippers de Los Angeles
    En directAujourd’huiDemaincontre--|

Énormément diminués, les Los Angeles Clippers l'ont quand même emporté à Brooklyn (120-116). Saddiq Bey a fait gagner Detroit contre San Antonio, au buzzer (117-116 a.p.). Houston a eu un problème et Milwaukee a déroulé. Les Los Angeles Clippers s'offrent Brooklyn Avec une liste d'absents longue comme le bras (Paul George, Kawhi Leonard, Nicolas Batum, Ivica Zubac ou encore Luke Kennard, entre autres) et vingt-quatre heures après avoir chuté à Toronto, les Los Angeles Clippers semblaient se présenter sans la moindre ambition au Barclays Center pour défier les Brooklyn Nets. Et pourtant, ce sont eux qui sont repartis avec la victoire, plus présents dans le quatrième quart-temps pour s'imposer 120-116 sous l'impulsion d'Eric Bledsoe (27 points), de Reggie Jackson et Terrence Mann (19 points chacun). Le septième triple double de la saison de James Harden (34 points, 13 passes décisives et 12 rebonds) n'aura servi à rien, tout comme les 28 points de Kevin Durant. « On est arrivés sur ce match avec une mauvaise attitude, pensant qu'il suffirait de marcher sur le parquet pour avoir match gagné », a regretté ce dernier alors que Steve Nash, l'entraîneur des Nets a estimé qu'ils avaient eu le résultat qu'ils méritaient avec cette défaite. lire aussi Le classement de la Conférence Ouest Saddiq Bey sauve Detroit DeMar DeRozan (Chicago) n'a pas été le seul à sauver son équipe à la sirène ou presque samedi soir. À Detroit, Saddiq Bey en a fait de même pour propulser les Pistons vers la victoire au bout de la prolongation face aux San Antonio Spurs (117-116 a.p.). Le joueur de deuxième année (22 ans) a marqué, lui aussi, à trois points, dans le coin gauche sur une grosse pression de la défense adverse, concluant un match plein (21 points, 17 rebonds). Seule différence, Bey a « laissé » 1''9 au chrono que San Antonio n'a pas su exploiter. À noter les 34 points d'Hamidou Diallo.

Du grabuge à Houston ! Les Houston Rockets connaissent une saison assez particulière et qui a encore franchi un cap samedi soir, à domicile contre les Denver Nuggets où ils ont enregistré leur septième défaite de rang (124-111) et la onzième en treize rencontres. Mais c'est surtout ce qui s'est passé en dehors du parquet qui a marqué la soirée. À la mi-temps, un accrochage a eu lieu au vestiaire entre l'entraîneur assistant John Lucas et Kevin Porter Jr. Ce dernier n'a pas apprécié l'échange et a alors quitté sur le champ le Toyota Center. Quant à Christian Wood, il a démarré le match sur le banc pour avoir manqué la fenêtre de son test Covid obligatoire et il a fait savoir à la pause qu'il ne désirait pas rentrer en deuxième mi-temps. La plus mauvaise équipe de l'Ouest a des problèmes à régler bien au-delà du terrain. lire aussi Tous les résultats de la nuit Et de six victoires de suite pour Milwaukee Les champions en titre ont conservé leur bonne dynamique à domicile face aux New Orleans Pelicans s'imposant 136-113. Et si les Milwaukee Bucks ont mis longtemps à creuser l'écart, ils n'ont jamais vraiment été inquiétés. Giannis Antetokounmpo a confirmé son excellente forme actuelle avec un nouveau triple double, 35 points, 16 rebonds et 10 passes décisives. C'est la sixième victoire consécutive de Milwaukee et la 400e de la carrière de Mike Budenholzer, le coach des Bucks.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles