Basket - NBA - Mal embarqués, les Warriors parviennent à renverser San Antonio

L'Equipe.fr
Golden State a su se remettre d'un début de match catastrophique pour venir à bout de San Antonio (110-98) mercredi, s'offrant ainsi un neuvième succès de rang.

Golden State a su se remettre d'un début de match catastrophique pour venir à bout de San Antonio (110-98) mercredi, s'offrant ainsi un neuvième succès de rang.Les Warriors, même privés de Kevin Durant, constituent bien la meilleure franchise de la ligue à l'approche des play-offs. L'équipe de la Baie l'a confirmé en s'imposant sur le parquet des Spurs (110-98), qui restaient sur cinq victoires, pour accroître son avance en tête de la conférence Ouest. Et envoyant par la même occasion un message fort au reste de la ligue : à deux semaines des phases finales, et contrairement au champion Cleveland, mal en point, Stephen Curry et les siens sont prêts.«On s'est dit que ça allait être une longue soirée...»Après sept minutes de jeu, une telle issue semblait pourtant impossible: la franchise d'Oakland, méconnaissable et extrêmement maladroite (1 sur 11 au tir), était menée de 20 points (23-3). Mais l'écart a été comblé avant la pause (57-54), conséquence du réveil de Stephen Curry (29 points) et Klay Thompson (23 points). Conséquence aussi des ajustements de la défense des Warriors, qui a su tenir le leader des Spurs, Kawhi Leonard (19 points à 7/20). «A la fin du premier quart-temps, on s'est dit que ça allait être une longue soirée, a reconnu Curry. Mais la façon dont a renversé ce match en notre faveur montre qu'on est sur la bonne voie.»Les visiteurs ont en effet continué sur leur lancée au retour des vestiaires, passant en tête au début du troisième quart-temps (59-57) pour ne plus jamais regarder dans le rétro. Pensionnaire de l'effectif de San Antonio la saison passée, David West (15 points) a été décisif. Les Spurs, eux, ont déjoué en fin de match, perdant un total inhabituel de ballons (14 dans les trois derniers quart-temps) et ce, malgré les performances de leurs intérieurs Pau Gasol (18 points) et LaMarcus Aldridge (17 points). Tony Parker (0 point à 0/4) n'a lui pas été en réussite : sur ses terres, San Antonio a ainsi subi un coup d'arrêt avant de se déplacer à Oklahoma City pour tenter d'y contenir l'ouragan Russell Westbrook.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages