Basket - NBA - Les Milwaukee Bucks se relancent en écrasant les Golden State Warriors

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'affiche de la nuit de jeudi à vendredi a accouché d'un match à sens unique. Sur leur parquet, les Milwaukee Bucks ont croqué les Golden State Warriors (118-99). L'euphorie du retour à la compétition de Klay Thompson, célébré dimanche soir à domicile, a laissé place au doute chez les Golden State Warriors. Les deuxièmes de la saison régulière (30 victoires) ont enchaîné une deuxième défaite jeudi soir - après celle concédée à Memphis (108-116) -, cette fois-ci sur le parquet du champion en titre Milwaukee, en proposant un basket assez inquiétant (118-99). lire aussi Les résultats de la nuit Car le score final ne reflète en rien la déroute longtemps vécue par les hommes de Steve Kerr, un temps menés de 39 points en première mi-temps (77-38), ce qui constituait le plus grand déficit enregistré par la franchise en cours de match depuis son emménagement dans la baie de San Francisco en 1962 (la franchise était initialement basée à Philadelphie). Au coeur de ce marasme, les Splash Brothers, Stephen Curry et Thompson, ont été bien trop discrets : 12 points pour le meneur de jeu (8 rebonds et 4 passes), 11 pour l'ailier, pour un 7 sur 22 combiné au tir. Andrew Wiggins (16 points) a terminé meilleur marqueur de sa franchise, qui a rapidement ouvert son banc en deuxième partie de rencontre, ce qui a d'ailleurs permis de réduire l'écart à la faveur d'un troisième acte bien plus maîtrisé (34-20), sans qu'il ne change le cours du match. lire aussi Classement de la conférence Ouest Le récital d'Antetokounmpo et des Bucks Si l'entraîneur des Bucks Mike Budenholzer a lui aussi eu le loisir de rapidement mettre ses stars au repos, il aura au moins eu la satisfaction de les voir dominer leur sujet pendant près d'une demi-heure. Le Grec Giannis Antetokounmpo s'est fendu d'un triple-double (30 points, 12 rebonds, 11 passes), idéalement lancé par une entame où il est allé chercher de nombreuses fautes près du panier. Khris Middleton (23 points, 7 passes) et l'intérieur Bobby Portis (20 points, 7 rebonds) ont joué les parfaits lieutenants, contribuant à ce que leur équipe joue avec efficacité (51,2 % au tir) quand les visiteurs plafonnaient à 34,7 % au shoot. 28 Giannis Antetokounmpo a réussi 28 triple-doubles au cours de sa carrière, dont 3 cette saison. Il est en revanche devenu jeudi soir le premier joueur de l'histoire de la NBA à réussir au moins deux triple-doubles en moins de trente minutes de jeu à chaque fois.

« Nous étions très concentrés ce soir, s'est satisfait Budenholzer, de retour sur le banc après avoir été tenu écarté par le protocole Covid. Je pense que quand cela part de notre défense, c'est là que nous sommes à notre meilleur niveau. Une équipe comme les Warriors, des joueurs comme Curry et Thompson, font ressortir le meilleur en vous. Ils amènent une plus grande concentration. » Bulls-Warriors dès la nuit prochaine Cette deuxième victoire en six matches seulement permet à Milwaukee de se relancer du côté de la Conférence Est (27v-17v, quatrième) et de rester au contact du trio de tête formé par Chicago (27v-12d), Miami et Brooklyn (26v-15d tous les deux). La réception samedi des Toronto Raptors, huitièmes à l'Est, doit permettre d'enfin lancer une petite série de victoires. lire aussi Classement de la conférence Est Côté Warriors (30v-11d), cette « mauvaise passe » qualifiée par le coach Steve Kerr a pour effet de laisser la tête des classements aux Phoenix Suns (31 victoires), tandis que les Memphis Grizzlies, en pleine bourre (11 victoires de suite), comptent désormais le même nombre de succès (30v-14d). Les « Dubs » n'auront pas vraiment le temps de gamberger : dès la nuit prochaine, ils se rendent chez les Bulls, pour un deuxième choc en autant de nuits, dont il faut espérer qu'il sera à la hauteur des attentes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles