Basket - NBA - Milwaukee s'impose à Phoenix et prend une option sur le titre NBA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grâce à sa victoire à Phoenix dans la nuit de samedi à dimanche (123-119), Milwaukee mène désormais 3 victoires à 2 et sera titré s'il l'emporte à domicile mardi. Milwaukee a retourné samedi un match mal engagé pour s'imposer 123-119 à Phoenix lors du cinquième match de la finale NBA et s'offrir la possibilité de décrocher le titre mardi chez lui. Il a fallu aux Bucks contenir un dernier assaut furieux des Suns, qui se sont même offert la balle de match à 29 secondes de la fin du temps réglementaire, avec un point de retard (119-120). Déjà meilleur joueur de la soirée, l'arrière Jrue Holiday a alors signé l'action du match, volant la balle dans les mains de Devin Booker, pour ensuite servir, sur contre-attaque, Giannis Antetokounmpo, qui s'est envolé pour le dunk décisif. C'est la première fois depuis le début de la série qu'un des deux finalistes gagne à l'extérieur.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'affaire avait pourtant fort mal démarré pour les Bucks, totalement dominés dans le premier quart-temps. Rapidement, ils se sont retrouvés menés de 16 points (32-16, 9e minute), emportés par la maestria offensive des Suns, qui rayonnaient sous la houlette de Chris Paul. Intouchable dans le premier quart-temps (14 tirs réussis sur 19), Phoenix s'est pourtant relâché en début de deuxième période, avec Devin Booker (11 pts jusque-là) revenu sur le banc. L'attaque des Bucks a alors pris d'un seul coup de la vitesse, et s'est ouvert des espaces pour revenir complètement dans le match (64-61 à la pause). Sur son élan, l'équipe du Wisconsin se détachait même dans le troisième quart-temps (94-81), emmenée par l'inspiration de Jrue Holiday (27 pts et 11 passes décisives sur le match), toujours capable de prendre feu, balle en main, avec son petit gabarit compact. Giannis Antetokounmpo (32 pts) prenait le relais, et les Bucks récitaient leur basket comme jamais depuis le début de cette finale, avant de contenir le retour désespéré des Suns en fin de partie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles