Basket - NBA - NBA : Bradley Beal et Joel Embiid cartonnent, une soirée de flambées offensives

L'Equipe.fr
L’Equipe

La soirée de lundi a été marquée par plusieurs cartons individuels, ceux de Bradley Beal (55 points) et Joel Embiid (49 points) en tête. Dans les heures qui ont suivi la cérémonie d'hommages rendus à Kobe Bryant et sa fille Gigi, décédés dans un accident d'hélicoptère le 26 janvier, Bradley Beal a trouvé moyen de coller son nom à celui de l'ancienne gloire des Los Angeles Lakers en sortant un match à 55 points à domicile face aux Milwaukee Bucks. Un record personnel pour l'arrière des Washington Wizards, qui a surtout claqué un deuxième match consécutif à au moins 50 points (il en avait inscrit 53 contre Chicago lors de sa précédente sortie), ce qui n'était plus arrivé depuis 2007 en NBA, l'oeuvre du « Black Mamba » à l'époque. Tous les résultats de la nuit Mais, comme à Chicago, Beal n'a pas réussi à sauver son équipe malgré sa grosse réussite à trois points (8 sur 13), la faute à un Khris Middleton lui aussi particulièrement en forme (40 points à 15/28) et surtout auteur des 9 derniers points de Milwaukee en prolongation (victoire 137-134, a.p.). Un soulagement pour le leader de la conférence Est (49v-8d), qui menait de 13 points à l'entame du dernier quart, au cours duquel Beal a affolé les compteurs (22 points).

Plombés par la nouvelle d'une absence prolongée pour leur meneur Ben Simmons, touché au dos, les Philadelphia Sixers savent qu'il leur faudra compter plus que jamais sur Joel Embiid pour les porter sur la dernière partie de saison régulière. Le pivot camerounais, qui a déjà clamé son envie de retrouver une forme de joie de vivre sur les parquets, n'a pas traîné pour rassurer les plus inquiets : intenable à domicile face aux Atlanta Hawks, Embiid a ainsi claqué 49 points (un record personnel en NBA), tout en permettant à sa franchise de s'imposer (129-112) après un quatrième quart à sens unique (38-20).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

« J'avais dit avant le break du All-Star Game que j'allais avoir une approche différente, que j'allais être plus agressif, a rappelé l'intérieur. J'ai dit que je voulais à nouveau m'amuser. Ça peut se présenter sous différentes formes. Il n'y a pas tout le temps besoin de sourire ou de rire. Je peux m'amuser en dominant le jeu. » Un discours qui ne peut que rassurer Philly, relancé après sa défaite à Milwaukee (98-119) et toujours dans le sillage du Miami Heat (36v-22d contre 36v-21d), qui occupe actuellement la quatrième place à l'Est. Le classement de la Conférence Est Présent à Los Angeles afin de rendre lui aussi hommage à Kobe Bryant et sa fille - « Je me devais d'y être et de présenter mes respects », soufflait-il quelques heures plus tard - James Harden s'est présenté au Toyota Center de Houston une grosse heure seulement avant le match qui devait opposer les Rockets aux New York Knicks (123-112). Cela ne l'a pas empêché d'inscrire 37 points (dont 31 dans la seule première mi-temps) afin de lancer son équipe vers une quatrième victoire consécutive en saison régulière. Et de finir rincé à l'issue de la soirée : « Ça a été une longue journée, très émouvante. »

« C'est incroyable ce qu'il peut réussir en étant fatigué ou distrait et loin de sa routine, soulignait son entraîneur Mike D'Antoni. C'est pour cela qu'on tient tant à lui. Il ne manque pas de matches, de minutes et il veut juste jouer. » Ça n'a pas été le cas de Russell Westbrook, qui a voyagé avec Harden en compagnie de P.J. Tucker (2 points lundi soir), forfait car touché au pouce. Le classement de la Conférence Ouest

À lire aussi