Basket - NBA - NBA : Denver et Nikola Jokic en demi-finale à l'Ouest au détriment de Portland

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans une série complètement folle, les Denver Nuggets, pourtant mal embarqués, ont trouvé les ressources pour emporter le match 6 sur le parquet de Portland (115-126). Ils remportent la série 4-2 et se qualifient en demi-finale de la conférence Ouest, face aux Suns, qui ont sorti les Lakers, tenants du titre. On ne se sera pas ennuyé dans cette série assez échevelée qui aura offert quelques beaux moments de passion. Il y a eu notamment cette victoire des Nuggets, dans la nuit de mardi à mercredi, après une double prolongation (147-140), qui leur avait permis de prendre la tête de la série (3-2). Il y avait eu aussi ce soir-là le numéro épique de Damian Lillard qui avait scoré 55 points, dont 12 tirs à trois points, un record dans un match de play-offs. Après le match 6 dans la nuit de jeudi et vendredi, dans l'Oregon, devant un public hostile, Nikola Jokic et les Denver Nuggets ont gagné le droit de jouer une demi-finale de conférence Ouest, pour la troisième saison d'affilée, face aux Phoenix Suns, qui se sont offert le luxe d'éliminer les Los Angeles Lakers, tenants du titre (113-100 au match 6). Damian Lillard, qui a terminé le match à 28 points et 13 passes, et Portland sont en vacances, alors que pendant une partie du match ils ont contrôlé leur adversaire, prenant même jusqu'à quatorze points d'avance dans le troisième quart. lire aussi Le tableau des play-offs
Tout semblait donc rouler pour Portland, y compris dans le rendement de son intérieur Jusuf Nurkic, à qui on demandait de défendre sur Jokic et surtout d'éviter les fautes, vu qu'il avait été éjecté très vite de trois des cinq premiers matches. Nurkic n'a pas commis une faute en première mi-temps, mais a été rattrapé par ses démons ensuite : il en a pris quatre très vite dans le troisième quart, a été rappelé sur le banc, ce qui a singulièrement compliqué la tâche de Terry Stotts, le coach de Portland. Nikola Jokic s'est réveillé... Il faut dire que Denver, mal embarqué en première mi-temps, malgré les 22 points de Michael Porter Jr dans le premier quart, était rentré aux vestiaires frustré et mené (68-61). Mais en est ressorti dans un tout autre état d'esprit. Le réveil de Nikola Jokic (36 points dont 30 en deuxième partie, 8 rebonds, 6 passes), redevenu le cauchemar de Nurkic, un Monte Harris ravageur en sortie de banc (22 points dont 3/6 à 3 points) et les efforts défensifs de Facundo Campazzo sur Lillard redonnaient une nouvelle dimension au combat. Denver refaisait son retard, et Portland allait s'écrouler dans le dernier quart (14-28). « On n'a pas fait ce qu'il fallait pour gagner cette série, reconnaissait un Lillard dépité. Il faut qu'on continue à se battre, à bosser, à revenir dans la bataille. Ils ont gagné, félicitations, mais nous, il faut qu'on revienne au travail. » Du côté des Nuggets, la saison continue, pour le plus grand bonheur de Jokic qui va maintenant défier les Phoenix Suns. « Personne ne peut nous empêcher de nous battre, assurait-il. On est sur le terrain, on se bat, c'est ce qu'on a toujours fait. On n'abandonne jamais, abandonner ne fait pas partie de notre vocabulaire. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles