Basket - NBA - NBA : Donald Trump ne veut pas se mêler du conflit NBA-Chine

L'Equipe.fr
L’Equipe

Interrogé lors d'une conférence de presse sur le conflit né le week-end dernier entre la NBA et la Chine, le président des Etats-Unis Donald Trump a indiqué qu'il n'interviendrait pas. Appelé à se prononcer sur la crise entre la Chine et la NBA, née d'un tweet posté par le manager général des Houston Rockets Daryl Morey, le président des Etats-Unis n'a pas manqué l'occasion de rappeler qu'il a souvent été critiqué par deux des voix les plus influentes de la Ligue, à savoir celles de Steve Kerr (Golden State Warriors) et Gregg Popovich (San Antonio Spurs). Une opportunité en or pour Trump de critiquer l'attitude des entraîneurs. La presse chinoise fustige la position de la NBA « La NBA, c'est différent. J'ai vu ce gars, Steve Kerr, qui était comme un petit garçon, effrayé de répondre à la question. Il ne pouvait pas répondre, il tremblait. ''Oh je ne sais pas, je ne sais pas''. Et après, il va mal parler des Etats-Unis. J'ai vu Popovich faire à peu près la même chose, même s'il n'avait pas l'air aussi effrayé. Mais ils parlent mal des Etats-Unis, et quand ils parlent de la Chine, ils ne disent rien de méchant. Je trouve ça assez triste. Ça va être intéressant. »

Relancé sur les pressions que la NBA subirait de la part de la Chine, et sur l'éventuelle intervention du gouvernement, Trump a clairement indiqué qu'il ne comptait pas se mêler du conflit : « Ils doivent gérer leurs problèmes. La NBA sait ce qu'elle fait. Mais j'ai vu comment Kerr, Popovich et les autres se courbent devant la Chine alors qu'ils ne le font pas devant leur propre pays. Comme s'ils ne le respectaient pas.» Plusieurs politiques américains ont ces derniers jours critiqué la NBA pour son incapacité à prendre position sur le conflit qui oppose des citoyens de Hong Kong et la Chine, jugeant honteux que les dirigeants de la ligue cherchent à protéger leurs intérêts financiers plutôt que la liberté d'expression.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi