Basket - NBA - NBA : Evan Fournier et Orlando dans le dur

L'Equipe.fr
L’Equipe

Mercredi, le Magic a concédé à Dallas sa quatrième défaite consécutive (107-106) avec un nouveau match discret d'Evan Fournier. Bien sûr, les raisons de relativiser le mauvais départ sont nombreuses. Orlando, qui n'a pas eu un calendrier évident jusque-là (Toronto, Milwaukee, Denver...), a rarement été totalement hors du coup et a encore eu une balle de match mercredi à Dallas, un trois points de Nikola Vucevic au buzzer qui a rebondi sur le cercle. Une rencontre durant laquelle les Floridiens « ont été bien meilleurs dans le mouvement de la balle et la gestion des attaques », a noté le Monténégrin. Gobert maîtrise Embiid
39 minutes pour Ntilikina Mais les faits sont têtus : le Magic a perdu ses quatre derniers matches et pointe tout en bas de la conférence Est, juste au-dessus des New York Knicks. Cette période compliquée est elle-même marquée par un Evan Fournier en retrait. Deux jours après avoir raté tous ses tirs face à OKC, le Français a peu rempli la feuille de stats (9 points à 3/5, 0 rebond, 1 passe en 28 minutes), même s'il avait surtout beaucoup à faire en défense pour aider à contenir le phénomène Luka Doncic. Ce que les Floridiens n'ont pas vraiment réussi à faire (27 points, 7 rebonds, 7 passes). Un facteur clé dans leur défaite (107-106) avec notamment deux passages en force d'Aaron Gordon dans la dernière minute.

Les autres matches Karl-Anthony Towns est revenu en jeu après ses deux matches de suspension consécutifs à sa bagarre avec Joel Embiid mais Minnesota s'est incliné à Memphis (137-121)... Hormis celle de Milwaukee chez les Clippers, la seule victoire à l'extérieur en neuf matches disputés mercredi est venue d'Atlanta, où Chicago s'est imposé (113-93) avec un excellent Tomas Satoransky (27 points)... Indiana a réussi sa meilleure prestation offensive de la saison à domicile face aux Washington Wizards (121-106)... Avec six joueurs entre 12 et 24 points, Toronto a enfoncé un peu plus la tête des Sacramento Kings sous l'eau (124-120). Pas de duel Antetokounmpo-Leonard
Pas de nouveau miracle pour Golden State

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi