Basket - NBA - NBA : Houston écrase Denver, OKC domine Dallas

L'Equipe.fr
L’Equipe

Houston s'est adjugé le dernier choc de l'année 2019 en écrasant les Nuggets, Oklahoma City a poursuivi sa bonne série en dominant Dallas. Privés de leur Big Three (Harden-Westbrook-Capela) contre les Pelicans, les Rockets ont profité du retour de leur trio pour écraser les Nuggets et conclure l'année 2019 sur une victoire (130-106). Porté par James Harden (35 points à 10/17 au tir, 6 passes décisives), Houston a fait la différence dans un dernier quart-temps à sens unique (38-15). En totale réussite derrière l'arc (16/34), les Rockets ont aussi pu compter sur un bon Russell Westbrook (28 pts) qui enchaîne un 11e match consécutif au-dessus des 20 points.

Chez les Nuggets, Nikola Jokic (21 pts, 8 rbds, 4 passes) était trop seul pour lutter. Avec ce succès convaincant, les Rockets reviennent quasiment à hauteur de Denver (23 victoires chacun mais une défaite de plus pour Houston) à la deuxième place de la Conférence Ouest. Les résultats Belle surprise du début de saison NBA, Toronto s'est bien repris après une défaite frustrante à domicile contre Oklahoma City dimanche. Face à Cleveland (117-97), les Raptors ont remporté leur 7e victoire sur les dix derniers matches et consolident leur place dans le top 4 de la Conférence Est, malgré les absences prolongées de Pascal Siakam, Marc Gasol et Norman Powell.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

En l'absence du trio, Kyle Lowry (24 pts, 8 passes) et Serge Ibaka (20 pts, 10 rebonds) ont permis aux Canadiens de se détacher dès le deuxième quart-temps (59-43 à la mi-temps) et de gérer cette avance après la pause. En face, malgré six joueurs à plus de 10 points, emmenés par Collin Sexton (22 pts), les Cavs n'ont jamais pu revenir. Le classement de la Conférence Est À l'AT & T Center de San Antonio, la dernière soirée de 2019 a été plus longue que prévu, mais ponctuée par une victoire (117-113, a.p.). La faute à des Warriors accrocheurs, même privés de D'Angelo Russell (épaule droite) touché lors de la défaite contre Dallas (121-141). Golden State a pu compter sur un trio surprenant mais très efficace depuis deux semaines : Alec Burks (28 pts), Glen Robinson III (25 pts) et Damion Lee (20 pts). C'est même Robinson qui a envoyé les deux équipes en prolongations sur un tir à mi-distance à dix secondes du buzzer (100-100, 48e).

Mais les cinq minutes supplémentaires ont tourné à l'avantage des Spurs grâce à Dejounte Murray (15 pts, dont 7 en prolongation) qui a pris le relais d'un DeMar de Rozan très en vue dans le dernier quart-temps (24 pts). Malgré un début de saison difficile, les Spurs terminent l'année à la huitième place de la Conférence Ouest (14 victoires - 18 défaites) avec deux défaites de moins que Portland (8e). Le classement de la Conférence Ouest Privé au dernier moment de Kristaps Porzingis (genou), Dallas s'est incliné sur le parquet d'Oklahoma City (101-106) et enchaîne une deuxième défaite consécutive après celle concédée chez les Lakers dimanche soir. Sans le pivot letton, Luka Doncic a pris les choses en main pour les Mavericks avec une belle ligne statistique (35 pts, 10 rbds, 7 passes). Mais à l'image de son équipe, le Slovène s'est complètement manqué derrière la ligne à trois-points (3/16, 15/51 pour Dallas). Un manque d'adresse qui a coûté cher en fin de match. En tête à trois minutes du buzzer (99-92, 45e), les Mavs ont encaissé un 14-2. Chris Paul a inscrit neuf points dans le money-time (17 pts, 7 passes au final) avant que ses partenaires verrouillent la victoire sur la ligne des lancers-francs.

Malgré le retour de Doncic lors des trois derniers matches, Dallas voit le top 4 de la Conférence Ouest s'éloigner et affiche désormais le même bilan que le Jazz (6e). Derrière, Oklahoma City (7e) est l'autre belle surprise du début de saison à l'ouest et compte quatre victoires d'avance sur Portland (9e).

À lire aussi