Basket - NBA - NBA : les joueurs ne seront pas prioritaires pour le vaccin contre le Covid-19

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Les stars de la NBA attendront leur tour avant de se faire vacciner contre le Covid-19, a assuré lundi Adam Silver, le patron de la ligue nord-américaine de basket dont la saison 2020-2021 débute mardi. Les joueurs de la NBA ne seront pas prioritaires pour être vaccinés contre le Covid-19. « Il est hors de question qu'on passe devant les autres. Nous attendrons notre tour pour l'accès au vaccin », a déclaré le patron de la NBA, Adam Silver, lors d'une conférence téléphonique, appelant à se rendre compte de « l'exploit logistique que le gouvernement fédéral et les États doivent accomplir, pour une population de plus de 300 millions de personnes », chaque citoyen ayant besoin de deux doses. lire aussi Step back, le podcast basket de L'Équipe : à l'Ouest, qui pour bousculer les Lakers ? « J'espère que lorsque nous serons éligibles, les membres de la NBA voudront se faire vacciner », a-t-il ajouté comprenant qu'on puisse hésiter voire refuser de le faire. « À ce titre, nous souhaitons nous impliquer dans les campagnes de service public pour encourager les gens à y avoir recours », a-t-il ajouté. Contrairement à la saison passée, finie dans la bulle hermétique de Disney World en Floride après plus de quatre mois d'interruption due à la pandémie, celle qui s'ouvre, longue de 72 matches, verra les équipes jouer à domicile et à l'extérieur. Adam Silver « Nous sommes à l'aise avec les protocoles de santé et de sécurité que nous avons conçus en consultation avec le syndicat des joueurs et nos experts médicaux. » « On m'a demandé à plusieurs reprises « pourquoi commencez-vous votre saison maintenant, étant donné l'état de la pandémie ? » La réponse courte est que nous sommes à l'aise avec les protocoles de santé et de sécurité que nous avons conçus en consultation avec le syndicat des joueurs et nos experts médicaux », a-t-il expliqué. lire aussi NBA : la chasse aux Lakers de LeBron James est lancée Les équipes devront tout de même voyager à plusieurs reprises au cours des prochains mois. Et à ce stade, six salles ont été autorisées à accueillir un public en nombre très réduit, les 24 autres se voyant imposer le huis clos par les autorités sanitaires locales. Le risque pour les joueurs et staffs d'être exposés au virus sera donc réel, d'autant que la pandémie n'a jamais été aussi galopante aux États-Unis. Adam Silver s'attend d'ailleurs à ce que la saison ne soit pas un long fleuve tranquille. « Nous sommes convaincus que nous pouvons la mener à bout. Si nous ne l'avions pas été, nous ne l'aurions pas lancée. Cependant, nous savons qu'il y aura des obstacles en cours de route. C'est pourquoi nous n'avons publié que le calendrier de la première moitié de saison (jusqu'au 4 mars), car il est possible que nous devions reporter des matches. » lire aussi NBA : LeBron James en quête de nouveaux records