Basket - NBA - NBA : Lance Stephenson signe à Atlanta, Joe Johnson retrouve Boston

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Autorisées à élargir leur effectif pour faire face aux cas de Covid-19, Atlanta et Boston se sont tournés vers deux vétérans absents des parquets NBA depuis plus de deux ans : Lance Stephenson et Joe Johnson. Depuis 48 heures, les franchises NBA sont autorisées à recruter des joueurs pour compenser les absences dues au Covid-19 dans leur effectif. Dans l'urgence, certaines se sont tournées vers des visages bien connus de la ligue nord-américaine. Atlanta a ainsi annoncé la signature de Lance Stephenson (31 ans) pour un contrat de dix jours. L'arrière n'avait plus joué en NBA depuis la saison 2018-2019, avec les Lakers.

Pièce majeure d'Indiana, finaliste de Conférence Est en 2014, « Born Ready » (son surnom) avait passé les deux dernières saisons en Chine et en G-League, l'antichambre de la NBA. Atlanta joue dès mercredi soir contre Orlando, et pourrait donner ses premières minutes à Stephenson. Les Hawks sont notamment privés de Trae Young et Clint Capela, tous deux en protocole Covid. Johnson retrouve les Celtics 20 ans après Pour pallier les absences de Josh Richardson ou encore Al Horford, Boston a aussi sauté sur l'opportunité de se renforcer. Selon Adrian Wojnarowski, les Celtics ont rapatrié un joueur qu'ils avaient drafté en 2001 : Joe Johnson (40 ans).

L'arrière aux 17 saisons NBA avait quitté la ligue sur une ultime pige entre Utah et Houston lors de l'exercice 2017-2018. Selon Wojnarowski, « Iso Joe » pourrait jouer dès mercredi soir contre Cleveland et ajouter quelques unités à un total de points en carrière déjà rondelet (20 405).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles