Basket - NBA - NBA : Luka Doncic (Dallas) remporte son premier duel avec Zion Williamson (New Orleans)

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le match entre Dallas et New Orleans, mercredi au Texas, est allé jusqu'à une prolongation où les Mavericks de Luka Doncic ont fait la différence (127-123). C'est la première rencontre entre deux garçons qui risquent de s'affronter d'innombrables fois. À Dallas, Luka Doncic (21 ans) et Zion Williamson (19 ans), sans doute les deux jeunes joueurs les plus scrutés de la NBA actuellement, ont pu se confronter lors d'un duel qui était, au-delà d'eux-mêmes, un concentré de la next generation, avec côté Mavs Kristaps Porzingis (24 ans) et côté Pélicans Lonzo Ball (22 ans) et Brandon Ingram (22 ans). Podcast : Zion, Doncic et la nouvelle génération À l'issue d'un match serré de bout en bout, si ce n'est un court passage de Dallas au-dessus des 10 points d'avance dans le deuxième quart-temps (45-34, 18e), la victoire est revenue à l'équipe de Doncic (30 points, 17 rebonds, 10 passes), devenu pour l'occasion le recordman des triples doubles de sa franchise (22) dès sa deuxième saison, et Porzingis (34 points, 12 rebonds, 5 contres).

Les Mavs ont eu besoin d'une prolongation (127-123 a.p.), arrachée par un trois points du rookie italien des Pelicans Nicolo Melli (son seul panier du match en neuf tentatives !), pour repousser une équipe qui voit inexorablement les play-offs s'éloigner avec cette troisième défaite de suite. D'autant que le même soir, Memphis, qui détient pour le moment le huitième et dernier ticket à l'Ouest, est allé écraser (118-79) à Brooklyn des Nets lessivés par leur victoire de la veille à Boston (129-120 a.p.).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

« Zion est un joueur extraordinaire, il a un grand avenir devant lui. Il joue dur, il fallait être solide face à lui, c'est ce qu'on a réussi à faire », a déclaré Doncic avant d'échanger son maillot dans le vestiaire avec le footballeur belge du Real Madrid Eden Hazard (voir ci-dessous). Une tache défensive dont s'est acquitté Maxi Kleber, auteur de cinq contres à lui seul sur Williamson (21 points). Un intérieur allemand qui tient la baraque pour Dallas, comme quoi le futur ressemble au passé.

À lire aussi