Basket - NBA - NBA : Miami enchaîne, Milwaukee se reprend mais perd Khris Middleton

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Miami a confirmé mardi soir son énorme début de saison en battant Dallas (125-110) au terme d'une démonstration offensive. Les Bucks, après trois défaites, ont battu Detroit (117-89) sans Khris Middleton, testé positif au Covid-19. « Aujourd'hui, c'est la meilleure équipe de la ligue. » Voilà comment Jason Kidd, le coach des Dallas Mavericks, a décrit le Heat après avoir vu le collectif floridien dérouler (125-110) face à son effectif dans la nuit de mardi à mercredi. Quatre joueurs de Miami ont marqué au moins 22 points, ce qui n'était jamais arrivé dans l'histoire de la franchise : Tyler Herro (25), Jimmy Butler (23), Kyle Lowry (22) et Bam Adebayo (22). Luka Doncic a beau avoir réussi un récital offensif (33 points), les Mavs n'ont rien pu faire pour contenir le collectif adverse et s'inclinent à domicile pour la première fois cette saison. Après une bonne entame (20-9), Dallas a pris l'eau dans le second quart-temps, où Miami a inscrit 46 points dont 15 pour le seul Tyler Herro, intenable en sortie de banc depuis la reprise (157 en sept matches en tant que remplaçant, du jamais vu en NBA). Les Mavs se sont rapprochés en fin de match, mais les visiteurs ont facilement géré leur avance jusqu'au buzzer final et s'installent en tête de la conférence Est, à égalité avec les Chicago Bulls (6 victoires, 1 défaite).

Encore en rodage, les Bucks, champions en titre, ont eux relevé la tête après trois défaites de rang. « J'ai eu peur, j'ai cru qu'on allait commencer à tanker (perdre des matches volontairement) pour chercher le prochain premier choix de Draft », a ironisé Giannis Antetokounmpo, le grand artisan de la victoire des siens contre Detroit (117-89). L'ailier grec a dû défendre au poste de pivot en l'absence de Brook Lopez (dos), ce qu'il admet avoir « détesté », mais s'est amusé en attaque (28 points, 9 passes décisives). Cunningham, des débuts difficiles Antetokounmpo a ainsi compensé l'absence de Khris Middleton, testé positif au Covid avant la rencontre, comme l'a révélé le coach des Bucks Mike Budenholzer, et qui devrait manquer au moins les six prochaines rencontres de son équipe. Il s'agit du troisième joueur NBA dans ce cas cette semaine, après Kevin Love (Cleveland) et Tobias Harris (Philadelphie). Les Pistons, qui n'ont gagné qu'un seul de leurs sept premiers matches, risquent eux de vivre une saison très difficile. Titulaire, le Français Killian Hayes a fait ce qu'il a pu (8 points et 4 passes en 26 minutes) mais son nouveau coéquipier Cade Cunningham, le n°1 de la dernière Draft, est complètement passé à côté pour son deuxième match NBA. L'arrière a inscrit 6 points à 2/14 aux tirs après avoir déjà shooté à 1/8 pour ses débuts. Il a pour l'instant manqué ses 14 tentatives à trois points. lire aussi Les résultats de la nuit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles