Basket - NBA - En NBA, Miami passe en tête de la conférence Est en battant les Lakers

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur des Los Angeles Lakers de son ancienne star LeBron James (113-107), le Heat profite des défaites de Brooklyn dans le Minnesota (136-125) et de Chicago à Orlando (114-95) pour prendre la première place de la conférence Est en NBA. À regarder en l'air et observer ses concurrents vaciller, Miami allait bien voir le fruit tomber de l'arbre. Ça s'est passé dimanche, jour où le Heat a récupéré la première place de la conférence Est laissée par les Brooklyn Nets, qui venaient à peine de la subtiliser aux Chicago Bulls. lire aussi Les résultats de la nuit L'équipe floridienne ne l'a pas fait à n'importe quel moment : lors de la venue en ville de son ancienne star LeBron James, qui s'est encore fendu de 33 points (et 11 rebonds), son 17e match de suite à plus de 25 points. Ce qui a fait dire au « King » qu'il traversait « un de ses meilleures périodes » offensivement - sans que les résultats des Lakers suivent (23 v.-24 d., 8es à l'Ouest). lire aussi Evan Fournier et les Knicks se relancent Les Californiens, qui devraient au moins récupérer Anthony Davis très prochainement, ont été dominés de la tête et des épaules par le Heat de Jimmy Butler (20 points, 12 passes, 10 rebonds). Miami a compté jusqu'à 26 points d'avance (66-40, 22e) avant de se faire une légère frayeur sans conséquence en fin de match quand les Lakers sont revenus à deux possessions (105-100, 46e).

La dynamique est donc en faveur de Miami par rapport à Brooklyn et Chicago. Les Nets doivent composer sans Kevin Durant (genou) et vont reperdre Kyrie Irving puisqu'ils vont revenir jouer deux fois de suite à New York, où le meneur est persona non grata, en recevant à leur tour les Lakers mardi soir. Irving a été leur top scoreur (30 points) à Minneapolis sans que cela suffise (136-125) face aux Wolves du trio Towns-Edwards-Russell (respectivement 23, 25 et 23 points).

Quant aux Bulls, leur large défaite à Orlando (114-95), sur le parquet de l'équipe la moins performante de la NBA à domicile (3 victoires en 20 matches), monte que les récents pépins leur ont mis un coup sur la tête. Privés d'Alex Caruso (poignet), Zach LaVine et Lonzo Ball (genou), ils ont sombré en Floride, laissant la fratrie allemande Wagner (23 points pour Moritz, 18 pour Franz) sonner la charge et le rookie Jalen Suggs asséner un dunk marquant.

« Ça craint toute cette malchance », a résumé DeMar DeRozan, dont les 41 points ont constitué le deuxième score individuel de la soirée derrière les 51 de Jayson Tatum avec Boston. Avec sept défaites dans les neuf derniers matches, les Bulls sont sur une pente très glissante. Seule bonne nouvelle : LaVine devrait rejouer très vite. Cela leur apportera un peu de chaleur. lire aussi Classements lire aussi Podcast : le All-Star Game de Step back

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles