Basket - NBA - En NBA, les premiers candidats au trophée de joueur ayant le plus progressé

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Alors que la barre des 100 matches joués vient d'être franchie, plus de 130 joueurs inscrivent encore plus de 10 points par match. Parmi eux, quels sont ceux dont la moyenne a le plus augmenté par rapport à la saison passée ? Réponse en images.

Jerami Grant (Detroit) : 23 points (+12 points par rapport à la saison passée). Recruté au prix fort (20 M$ par an), cet ailier polyvalent, et encore jeune (26 ans), est passé du rôle de joker à Denver à celui de leader dans le jeu des Pistons, une équipe bien moins performante.

Christian Wood (Houston) : 23,6 points (+10,5). Cet intérieur, qui a longtemps oscillé entre ligue mineure et fond de banc en NBA, a vraiment explosé la saison dernière à Detroit. Il confirme avec les Rockets, qui l'ont obtenu en lui donnant un contrat à 13 M$ la saison.

Kyle Anderson (Memphis) : 15,7 points (+9,9). Le talent protéiforme de cet ailier parfois comparé à Boris Diaw est connu depuis plusieurs années. Mais avec les blessures de Jaren Jackson Jr et Ja Morant, ce faux lent hérite de responsabilités offensives inédites.

Luguentz Dort et Darius Bazley (Oklahoma City) : 14,2 points (+7,4) et 12 points (+6,4). Déjà bons dans la bulle, surtout le Québécois Dort, ces deux jeunes ailiers profitent de l'intense renouvellement de l'effectif d'OKC pour prendre leurs aises dans le cinq du Thunder.

Malik Beasley (Minnesota) : 18,4 points (+7,2). En fait, cet arrière peu utilisé à Denver tournait déjà à plus de 20 points de moyenne depuis son transfert à Minnesota en février. Il reste sur un gros volume malgré l'arrivée de joueurs comme Ricky Rubio ou Anthony Edwards.

Nicolas Batum (LA Clippers) : 10,3 points (+6,7). Il ne sera pas élu joueur ayant le plus progressé car ses meilleures années sont sans doute derrière lui. Mais le Français mérite celui de résurrection de la saison. Oublié à Charlotte, il se retrouve titulaire aux Clippers...

Jaylen Brown (Boston) : 26,9 (+6,6). Avec la blessure de Kemba Walker et le départ de Gordon Hayward, Boston est devenu plus que jamais l'équipe de deux hommes, Brown et Jayson Tatum. Plus que leurs stats, c'est la justesse et la magnitude de leur jeu qui impressionne.

Josh Jackson (Detroit) : 15,5 points (+6,5). Très prometteur à l'université, il a raté son début de carrière en NBA. À 23 ans seulement, il se relance dans son « club de coeur ». À défaut d'être dangereux au tir, au moins a-t-il retrouvé toute son agressivité ballon en mains.

Keldon Johnson (n°3) et Lonnie Walker IV (n°1) : 15,1 points (+6) et 12,1 points (+5,7). Ces deux jeunes joueurs (21 et 22 ans), draftés respectivement en 2019 et 2018, ont tous les deux gagné leur place dans le cinq majeur des Spurs. Johnson fait la plus forte impression pour le moment.