Basket - NBA - NBA : Rudy Gobert maîtrise Joel Embiid, Utah repousse Philadelphie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le pivot français a contribué à faire baisser la réussite de son adversaire camerounais, contribuant mercredi à la victoire du Jazz à domicile (106-104) dans un match marqué par la sortie sur blessure de Ben Simmons. Bien sûr il y a ces 27 points de Joel Embiid, meilleur performance individuelle de la rencontre. 13 de plus que Rudy Gobert. Ces 16 rebonds, dont 4 offensifs, et 3 passes décisives et 36 minutes, des stats rigoureusement identiques pour les deux joueurs. Mais du match d'Embiid, il faut sans doute retenir avant tout ce 5/16 aux tirs, à peine 30% de réussite, qui montre sa difficulté à imposer son jeu au double meilleur défenseur en titre. Dont un seul panier dans le dernier quart-temps et un lancer franc important raté à 51 secondes de la fin alors que les Sixers étaient à -4 (106-102).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'un des clés de la victoire du Jazz réside dans cette confrontation, dans la capacité de Gobert en particulier à empêcher que Philadelphie fasse sa loi au rebond (voir la stat ci-dessous), mais aussi dans la sortie sur blessure de Ben Simmons. L'Australien a été touché en « postant » Royce O'Neale dans le premier quart-temps, se touchant immédiatement l'épaule droite. Il a tenté de rejouer dans la deuxième période mais est vite sorti définitivement. Sans leur grand meneur All-Star, les Sixers ont encaissé un 12-2 au coeur du troisième quart-temps (78-65, 33e). Revenu à une possession dans le money-time, ils l'ont mal négocié, concédant une deuxième défaite consécutive (106-104), après celle à Phoenix (114-109), qui les fait reculer derrière Boston dans la conférence Est. 50 Alors que Philadelphie était l'équipe n°1 au rebond de la NBA avant ce match, le Jazz a gagné le duel dans ce secteur (50-42)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles