Basket - NBA - NBA : les Spurs de San Antonio se paient les Milwaukee Bucks

L'Equipe.fr
L’Equipe

Giflés à Milwaukee il y a deux jours, des San Antonio Spurs adroits à 3 points ont réagi à domicile lundi soir en infligeant aux Bucks leur sixième défaite de la saison (126-104). Deux jours plus tôt, San Antonio n'avait pas fait le poids à Milwaukee (117-128). Les Spurs ont réagi dans la nuit de lundi à mardi en mettant à terre l'équipe numéro un de la ligue nord-américaine en lui infligeant seulement sa sixième défaite de la saison (pour 32 victoires). Un succès autoritaire (126-104), appuyé sur les 25 points sans déchet (11 sur 15) de DeMar DeRozan, meilleur scoreur chez les Spurs. Les hommes de Gregg Popovich ont écrasé la bataille du rebond (54-38) et se sont livré à une belle démonstration de shoot longue distance, inscrivant dix-neuf tirs à 3 points (sur 35 tentatives, soit une efficacité de 54,5%), leur record de la saison, à l'image des flèches décochées par la paire de meneurs Patty Mills (21 points, 6 sur 10 derrière l'arc) - DeJonte Murray (13 points, 3 sur 4).

Après un départ raté (4-11, 3e), San Antonio a vite pris les commandes et imposé son tempo, enrayant le jeu des Bucks en muselant le meneur Eric Bledsoe (8 points) et Kris Middleton (15 points mais 5 sur 16 au tir), prenant ses distances dès l'approche de la mi-temps (65-48, 23e). L'équipe texane n'a ensuite plus jamais regardé derrière. Ce succès de prestige interrompt une série de cinq victoires pour Milwaukee, qui n'avait plus perdu depuis le 25 décembre à Philadelphie, mais ne change pas grand-chose pour des Bucks toujours leaders en NBA, chez qui le quasi triple-double de Giannis Antetokounmpo (24 points, 12 rebonds, 8 passes, 3 interceptions) n'a pas suffi. Il permet en revanche aux hommes de Gregg Popovich, en déplacement à Boston mercredi soir, de poursuivre leur rééquilibrage (cinq succès leurs de lors dix derniers matches) dans la conférence Ouest après avoir longtemps vogué en eaux troubles. Ils sont aujourd'hui huitièmes et plus que jamais en course pour un spot en play-offs.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi