Basket - NBA - La nuit des Bleus : Evan Fournier (New York Knicks) bat son record en marquant 41 points

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Evan Fournier a explosé son propre record personnel en NBA face à sa cible favorite cette saison, Boston, sa précédente équipe. Les autres Français qui jouaient jeudi (Batum, Hayes, Tillie) n'ont pas connu la même réussite. Il n'a manqué que le dernier panier à Evan Fournier. Celui-ci a été l'oeuvre de son coéquipier canadien RJ Barrett, qui a donné la victoire aux New York Knicks face aux Boston Celtics (108-105), jeudi au Madison Square Garden, après qu'ils ont compté jusqu'à 25 points de retard (32-57, 21e).

RJ Barrett n'était pourtant guère en réussite jusqu'à cette dernière action (4/15 au tir), l'inverse d'Evan Fournier, qui a explosé son propre record offensif en NBA pour l'occasion en totalisant 41 points (à 15/25). Son meilleur score était jusque-là de 32 unités, une performance réussie quatre fois dont deux cette saison... à chaque fois face aux Boston Celtics, sa précédente équipe !

lire aussi Les résultats de la nuit Le leader offensif des Bleus a égalé à cette occasion le record de tirs à trois points réussis cette saison par un joueur NBA (10, sur 14 tentatives), détenu jusque-là par le Timberwolf Anthony Edwards (10, également sur 14 tirs tentés, à Denver le 15 décembre). C'est notamment sur un de ses paniers lointains que les Knicks ont pris la tête pour la première fois (99-98 à 2'6'' de la fin). « Je ne pensais pas faire aussi bien que lors de mon premier match ici, et c'était déjà contre les Celtics », s'est souvenu à chaud Evan Fournier, en référence à ses débuts tonitruants en tant que Knick, le 22 octobre, lors d'une soirée où il avait inscrit le panier décisif. « À l'évidence je manque de régularité en ce moment », a-t-il cependant convenu, deux jours après être resté fanny (0 point à 0/4 en 22 minutes) dans une victoire sur les Indiana Pacers (104-94), là aussi à domicile. lire aussi Gobert en protocole anti-Covid Les autres Français qui ont joué cette saison n'ont pas eu la même réussite. Nicolas Batum est notamment resté bloqué à 1 point (à 0/4, plus 7 rebonds, 2 passes et 2 contres) dans une défaite des LA Clippers à Phoenix (106-89), la quatrième dans les cinq derniers matches de son équipe. À Memphis, Killian Tillie a cumulé 5 points (à 2/6) et 5 rebonds en 19 minutes en sortie de banc dans la victoire des Memphis Grizzlies, leur septième de suite, sur leur parquet face à Detroit (118-88). Toujours titulaire, Killian Hayes a souffert (5 points à 2/10, 2 passes décisives pour 4 balles perdues en 30 minutes) à l'image de tous les Pistons (5/19 pour Cunningham, 1/9 pour Bey...). lire aussi Tillie ne se pose « pas de limite avec Memphis » lire aussi Classements

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles