Basket - NBA - La nuit des Bleus en NBA : une participation bien discrète à l'image d'Evan Fournier

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Aucun Français n'a brillé sur les parquets NBA la nuit dernière. Evan Fournier a certes gagné avec les Knicks (92-84, face à Indiana), mais l'arrière international est resté très calme, avec sept points au final. Il n'y a pas eu de grandes flammes pour les Français sur le pont NBA la nuit dernière. Vainqueur avec les New York Knicks des Indiana Pacers (92-84), lesquels restaient sur deux victoires de suite, l'arrière médaillé d'argent olympique, Evan Fournier, fut le plus en vue du contingent, mais il n'a pourtant pas étincelé tant que ça. Avec 7 points en 24 minutes à 3 sur 9 aux tirs (dont 1/4 à 3 pts), 3 rebonds et 3 passes, il est resté dans des standards offensifs discrets, à l'image de ses trois derniers matches. lire aussi Toute l'actualité de la NBA

Pour les autres, ce fut encore moins flamboyant. Killian Hayes, lui, a carrément pris la grêle avec Detroit, torpillé à la maison par Sacramento (107-129). Le meneur de 20 ans et ancien élève de Cholet Basket, qui sortait pourtant de son premier double-double en carrière lors du match précédent (13 pts, 10 passes contre Toronto), est cette fois passé au travers, rendant une copie blanche avec 0 point (0/5 aux tirs), à peine grossie par cinq rebonds et 3 passes en 23 minutes. Luwawu-Cabarrot à 100 % de réussite ! Victorieux avec Dallas de Denver dans le match au sommet de la Conférence Ouest (111-101), le meneur Frank Ntilikana a lui aussi connu une petite nuit, avec une feuille de stats assez maigrelette à l'arrivée (3 pts, 1/3 aux tirs, 2 rbds, 1 passe en 16 minutes). Petr Cornelie, lui, n'a pas été retenu dans le roster des Nuggets. lire aussi Calendrier/Résultats Pour le reste de la troupe française, le passage fut plus fugace encore. Rentré à 1'03'' de la fin du match, dans le succès tranquille d'Atlanta devant Orlando (129-111), Timothé Luwawu-Cabarrot a participé à la fête en inscrivant son seul tir primé tenté du match à 23 secondes du terme (3 pts à 1/1). En revanche, Joël Ayayi n'a pas pris part au dixième succès de Washington aux dépens de New Orleans (105-100). Pas plus que Théo Maledon n'est apparu dans la défaite d'Oklahoma City, à domicile, face à Miami (90-103). Enfin, Yves Pons, qui avait fait ses premiers pas NBA face à Phoenix le 13 novembre dernier, et son coéquipier, Killian Tillie, n'étaient pas sur la feuille de match pour le récital face à Houston (136-102). Pas plus que Sekou Doumbouya, dans la déroute des Lakers face aux Bulls au Staples Center (103-121).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles