Basket - NBA - La nuit des Bleus - La nuit des Bleus : Evan Fournier et Rudy Gobert portent encore leur équipe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Pour ses retrouvailles avec l'Orlando Magic vendredi soir, Evan Fournier a livré un bon match (18 points). Rudy Gobert a encore joué les aspirateurs à rebonds pour le Utah Jazz, vainqueur à Sacramento. Face à son ancienne équipe, l'Orlando Magic, Evan Fournier n'a pas eu à forcer son talent, comme il avait pu le faire pour son premier match de la saison avec les New York Knicks face aux Boston Celtics, rendant une de ses plus belles copies en carrière, victoire à la clé. En pleine reconstruction, les Floridiens sont restés sans réponse dès le premier quart (16-36, 121-96 au final) et ont ainsi vu leur ancien frenchie inscrire 18 points (à 5 sur 12 au tir, deuxième meilleur total de l'équipe derrière les 21 unités de Julius Randle) en seulement 27 minutes de jeu. Investi des deux côtés du terrain, Fournier a ajouté 2 rebonds, 3 passes et 2 interceptions à sa prestation, confirmant son adaptation réussie dans une équipe qui compte donc deux victoires en autant de sorties. 24 Les Knicks ont inscrit 24 paniers à trois points contre Orlando, un record pour la franchise. lire aussi Les résultats de la nuitClassement de la Conférence Est

Gobert compile les rebonds, Maledon peu utilisé « Rudy a pris sur lui d'être plus dur. C'était le jour et la nuit. Autour de lui nous avons pu dérouler notre attaque. » Le compliment, signé Donovan Mitchell, symbolise combien la présence de Rudy Gobert a été précieuse au Utah Jazz, qui a fini par l'emporter chez les Sacramento Kings (110-101). Le pivot n'a pris que 7 tirs pour 4 marqués ? Il a compensé en validant un énorme 9 sur 10 aux lancers francs tout en gobant 20 rebonds, après les 21 captés deux jours plus tôt contre l'Oklahoma City Thunder. Surtout, l'international tricolore s'est fendu de 7 points dans les quatre dernières minutes, permettant aux siens de conserver l'avantage dans le money-time. Le Jazz a ainsi remporté ses deux premiers matches de la saison. 41 Rudy Gobert a capté 41 rebonds en deux matches, dont 11 offensifs. Sur le terrain de Houston, Théo Maledon a conservé son rôle de meneur de sortie de banc, et s'est contenté de 15 minutes de jeu alors que son Oklahoma City Thunder a sombré contre les Rockets (91-124). L'ancien protégé de l'Asvel a toutefois réussi tout ce qu'il a entrepris : 5 points à 100 % au tir et 3 passes. Seules trois balles perdues viennent ternir ce bilan. lire aussi Classement de la Conférence Ouest Tous détenteurs d'un contrat deux voies (two-way), Joël Ayayi (Washington Wizards), Sekou Doumbouya (L.A. Lakers) et Petr Cornelie (Denver Nuggets) n'ont pas joué. Le second nommé n'était même pas inscrit sur la feuille de match.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles