Basket - NBA - La nuit des Bleus - La nuit des Bleus : Rudy Gobert encore dominateur, Killian Hayes battu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rudy Gobert a encore régné sous le cercle face à Atlanta et Clint Capela, jeudi soir (116-98). Battu avec Detroit par Philadelphie (98-109), Killian Hayes s'est montré adroit pour aider les Pistons à rester dans le match. Meilleur rebondeur de la NBA, Rudy Gobert avait un sacré duel à livrer jeudi soir contre Clint Capela, le pivot suisse d'Atlanta, qui l'avait parfois gêné en play-offs quand il jouait à Houston. Mais le médaillé d'argent de Tokyo et Utah ont passé ce test sans encombre (116-98) pour remporter leur septième victoire en huit matches. lire aussi Les résultats de la nuit Gobert a inscrit 13 points et capté 15 rebonds en 33 minutes. Le triple défenseur de l'année a notamment claqué un dunk avec la faute de Capela en début de deuxième quart-temps. Présent pour distribuer le jeu (3 passes), il a conclu sa soirée par un autre dunk à cinq minutes de la fin.

Seuls bémols, une soirée sans aux lancers francs (3 sur 7) et une faute technique après avoir vivement protesté contre une décision arbitrale. À Atlanta, l'écart au score a incité Nate McMillan à faire tourner son effectif, ce qui a profité à Timothé Luwawu-Cabarrot. L'ailier français a joué trois minutes en fin de match, le temps d'inscrire un tir primé. Hayes adroit, Maledon peu utilisé Toujours titulaire avec Detroit, Killian Hayes est désormais associé à Cade Cunningham, numéro 1 de la dernière draft. Contre Philadelphie (98-109), le jeune meneur (20 ans) a marqué 10 points (4 sur 8 au tir), capté quatre rebonds et donné deux passes décisives. Le Français a inscrit deux tirs primés sur trois tentatives pour participer à la bonne première mi-temps des Pistons (66-63 à la pause). Il termine d'ailleurs avec un différentiel positif : Detroit a inscrit six points de plus que les Sixers avec Hayes sur le parquet. Son collègue de la draft 2020, Théo Maledon, a vécu une soirée bien différente au Staples Center. Si Oklahoma City s'est imposé contre les Lakers (107-104), l'ancien meneur de l'Asvel n'a quasiment pas été utilisé. En quatre petites minutes du jeu, il a manqué un tir à trois points avant d'être remplacé par Josh Giddey, le rookie australien qui a pris sa place dans le cinq majeur. Chez les Lakers, Sekou Doumbouya n'a pas joué mais sa saison pourrait débuter vendredi avec les South Bay Lakers, en G-League.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles