Basket - NBA - La nuit des Frenchies : Evan Fournier et Rudy Gobert démarrent fort

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

32 points et un panier décisif pour Evan Fournier avec New York dans un succès contre Boston, 16 points et 21 rebonds pour Rudy Gobert, les leaders des Bleus ont frappé les esprits dès mercredi et leur premier match en saison régulière NBA. Il a signé à New York pour ça, pour se nourrir de l'excitation d'une salle mythique, le Madison Square Garden, remplie jusqu'à la gueule (19 812 spectateurs pour une capacité de 19 763 places), vibrant des performances de Knicks régénérés. Evan Fournier a vécu le scénario parfait pour son premier match officiel sous les couleurs blanche, orange et bleue, contribuant activement mercredi soir à une victoire sur Boston après deux prolongations (138-134). « C'était fou », a-t-il résumé.

Evan Fournier a débuté sa saison par un match à 32 points, près du double de sa moyenne (17,1) lors d'une dernière saison partagée entre Orlando et... Boston. Mieux que ça, en plus d'être adroit (52 % aux tirs) et complet (6 rebonds, 4 interceptions, 3 passes décisives et 1 contre pour 1 balle perdue en 44 minutes), le leader offensif des Bleus a inscrit le panier primé qui a définitivement fait passer les Knicks devant (136-134) à 56 secondes de la fin de la seconde prolongation.

Cette performance a éclipsé le match énorme du Celtic Jaylen Brown (46 points, 9 rebonds, 6 passes), qui a compensé la maladresse de Jayson Tatum (23 tirs ratés), et fait passer à l'as le panier de Marcus Smart qui a envoyé les deux équipes en prolongation à une seconde la fin du quatrième quart-temps. « C'était mental, uniquement mental, a décrit Fournier, interrogé sur le parquet. Je devais être agressif, être moi-même et aider Julius (Randle, 35 points). »

Evan Fournier n'est pas le seul Français à avoir brillé d'entrée. Rudy Gobert s'est également fendu d'une performance remarquable avec 16 points (à 6/9) et 21 rebonds en 29 minutes lors d'un duel direct face à son ancien acolyte au Jazz, Derrick Favors. Le match était déséquilibré entre Utah, qui jouait à domicile, et Oklahoma City, promis au fond de classement dans la conférence Ouest.

Le Thunder a mené dix secondes, après le premier panier du match inscrit par Shai Gilgeous-Alexander, avant d'encaisser un 9-0, d'aligner une série de 17 tirs à trois points ratés à la suite et de s'incliner lourdement (107-86). Utilisé en rotation du rookie australien Josh Giddey, le meneur français d'OKC Théo Maledon a subi la pression défensive du Jazz sans parvenir à s'en dépêtrer (4 points à 1/6, 0/3 à 3 points, 2 rebonds, 3 passes décisives pour 2 balles perdues en 21 minutes). lire aussi Gobert, le gardien du temple Titulaire, lui, avec Detroit, l'autre meneur français de NBA né en 2001, Killian Hayes, a aussi peiné lors d'un revers des Pistons à domicile face à Chicago (88-94), porté par Zach Lavine (34 points). L'ancien Choletais est resté fanny (0 point à 0/6, 5 rebonds, 2 passes pour 2 balles perdues). « Peu importe ce qu'il s'est passé, je sais qu'on sera plus adroits d'autres fois », n'a pu qu'espérer le coach de Detroit Dwane Casey alors que les deux équipes se retrouveront dès samedi à Chicago.

Welcome to the Killian and Stew show! @iam_killian | @Dreamville_33 pic.twitter.com/YH9RyPeOBd

— Detroit Pistons (@DetroitPistons) October 21, 2021 oc ici?> Parmi les Français bénéficiant cette saison d'un contrat « two way » mêlant NBA et ligue mineure, aucun n'a joué. Petr Cornelie (Denver) et Killian Tillie (Memphis) ne sont pas entrés en jeu alors que Joel Ayayi (Washington) et Yves Pons (Memphis) n'étaient pas sur la feuille de match. À noter que dans la nuit de jeudi à vendredi, Timothé Luwawu-Cabarrot (Atlanta) accueillera Frank Ntilikina (Dallas) alors que le capitaine des Bleus, Nicolas Batum, lancera sa saison avec les L.A. Clippers à San Francisco. lire aussi En NBA, la France à deux vitesses

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles