Basket - NBA - La nuit des Frenchies en NBA : Nicolas Batum score en vain, Rudy Gobert dominé

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Nicolas Batum a marqué plus de 20 points pour la première fois depuis 2018 mais les Clippers ont perdu face aux Spurs (113-116), tout le comme Rudy Gobert et le Jazz, écrasés par Timothé Luwawu-Cabarrot et les Nets (130-96). 21 points. Il fallait remonter plus de deux ans en arrière, au 15 décembre 2018 et à une défaite après prolongation de Charlotte face à New York, pour voir Nicolas Batum marquer autant. Mardi, le capitaine de l'équipe de France a repris le rôle de Paul George, absent à cause de douleurs à une cheville, et a assuré le rôle de lieutenant offensif de Kawhi Leonard (30 points, 10 passes). lire aussi Examens rassurants pour Killian Hayes Mais les 21 points à 8/12, 9 rebonds et 3 passes de Batum en 36 minutes n'ont pas suffi aux Los Angeles Clippers pour empêcher un Patty Mills en feu (27 points à 8/12 à 3 points) d'emmener San Antonio à la victoire au Staples Center (113-116). Conclusion logique d'une soirée où les Spurs ont compté jusqu'à 24 points d'avance malgré la petite soirée de DeMar DeRozan (6 points), même si les Clippers ont eu plusieurs opportunités pour réussir un hold-up dans les dernières secondes. Rudy Gobert, dominé par Jarrett Allen « J'étais trop mou au début. Ça lui a donné confiance, il a fait ce qu'il voulait pendant tout le match » Autre défaite d'un Français mardi, celle très lourde de Rudy Gobert et d'Utah à New York face à Brooklyn (130-96), 24 heures avant d'affronter les Knicks au Madison Square Garden. Privés de Kevin Durant pour une semaine (cas contact d'une personne positive au Covid), Timothé Luwawu-Cabbarot n'était pas dans le cinq des Nets. Mais il a obtenu le troisième temps de jeu de son équipe (24 minutes) et passé la barre des 10 points (11 à 5/9) pour la quatrième fois de la saison. lire aussi Les résultats de la nuit À l'image de toute l'équipe du Jazz, à qui Kyrie Irving a mis d'entrée la tête sous l'eau (11-2, 4e), Gobert a connu une soirée difficile (10 points à 3/10, 11 rebonds) face à un Jarrett Allen qui a justifié sa première titularisation (19 points à 8/9, 18 rebonds) et expliqué son rayonnement par... un changement de sauce dans ses pâtes. « Ila bien joué. C'est un bon joueur. Mais j'étais trop mou au début. Ça lui a donné confiance, il a fait ce qu'il voulait pendant tout le match », a regretté Gobert. Pas plus Killian Tillie qu'Adam Mokoka, engagés cette saison avec des contrats deux voies (NBA et ligue mineure), n'ont joué lors des matches respectifs de Memphis, battu par les Lakers (92-94), et Chicago, vainqueur à Portland (108-111).