Basket - NBA - La nuit des Frenchies : Nicolas Batum seul Français à avoir pesé

L'Equipe.fr
L’Equipe
Cinq Frenchies étaient concernés par les matches de la nuit de mardi à mercredi en NBA, dont quatre lors de l'opposition entre San Antonio et New York. Nicolas Batum (Charlotte) est le seul à s'être distingué en signant un match référence.

Basket - NBA - La nuit des Frenchies : Nicolas Batum seul Français à avoir pesé

Cinq Frenchies étaient concernés par les matches de la nuit de mardi à mercredi en NBA, dont quatre lors de l'opposition entre San Antonio et New York. Nicolas Batum (Charlotte) est le seul à s'être distingué en signant un match référence.

Cinq Frenchies étaient concernés par les matches de la nuit de mardi à mercredi en NBA, dont quatre lors de l'opposition entre San Antonio et New York. Nicolas Batum (Charlotte) est le seul à s'être distingué en signant un match référence.Ils ont gagnéPas toujours d'avoir les meilleurs sensations sur le terrain, la faute à sa blessure au coude qui l'a tenu éloigné des parquets pendant de longues semaines et qui le fait encore souffrir, Nicolas Batum a affiché une belle forme mardi soir sur le parquet des Sacramento Kings (victoire 131-111). L'ailier a profité du large succès des siens et d'une réussite au tir très intéressante (57,3%) pour signer un de ses meilleurs matches de la saison. Auteur de 21 points à 8/12 au tir (dont 3/5 à trois points), «Batman» a terminé meilleur marqueur de son équipe, devant Dwight Howard (20 pts). Il a ajouté 4 rebonds et 4 passes à sa prestation, très complète.Tony Parker a laissé LaMarcus Aldridge (29 pts) et Kawhi Leonard (25 pts) briller sur le parquet des New York Knicks (victoire 100-91). Le meneur de jeu s'est contenté de 6 points (à 2/5), 4 rebonds et 3 passes en 24 minutes de jeu.Ils ont perduFace à «T.P.», Frank Ntilikina n'a pas réussi à s'illustrer. Maladroit (1/4 au tir), le rookie n'a pas réussi à avoir une influence positive sur son équipe (-6 points lorsqu'il jouait). Auteur de 3 points, son plus petit total depuis le 16 décembre et la réception d'Oklahoma City (0 pt), il a également été longtemps retenu sur le banc (16 minutes de jeu). Il a compilé 2 rebonds et 1 passe décisive pour seules autres statistiques positives de sa soirée.Le temps de jeu insignifiant accordé à Joakim Noah (2 minutes) ne lui a pas permis de se mettre en évidence (1 tir manqué). Pire, son entrée en jeu en fin de deuxième quart a coïncidé avec un 8-1 encaissé par les Knicks.Il n'a pas jouéJoffrey Lauvergne n'a pas été sollicité par Gregg Popovich. L'intérieur alterne les matches avec un temps de jeu faible et les rencontres sans jouer.

À lire aussi