Basket - NBA - La nuit des Frenchies : Utah fête le retour de Gobert

L'Equipe.fr
Les retours de Rudy Gobert et Tony Parker, le duel entre Nicolas Batum et Evan Fournier, l'impuissance de Frank Ntilikina et Timothé Luwawu-Cabarrot... la nuit a été riche côté Frenchies.

Les retours de Rudy Gobert et Tony Parker, le duel entre Nicolas Batum et Evan Fournier, l'impuissance de Frank Ntilikina et Timothé Luwawu-Cabarrot... la nuit a été riche côté Frenchies.Gobert domine MahinmiA peine remis de la blessure à la jambe droite qui lui a fait manquer 11 matches, Rudy Gobert était titulaire pour la réception de Washington mais avec un temps de jeu limité par le staff médical à une vingtaine de minutes. Le Jazz n'a pas eu besoin d'insister avec lui puisque les Wizards, toujours privés de John Wall (genou), ont très vite explosé en vol (116-69). Il a cumulé 4 points (à 2/4), 10 rebonds dont 4 offensifs, 3 passes décisives, 2 contres et laissé son adversaire direct, Marcin Gortat, à 0 point (0/4). Le remplaçant du Polonais, Ian Mahinmi, a inscrit 2 points, gobé 3 rebonds offensifs et perdu 2 balles en 10 minutes. Il a expliqué au Washington Post qu'il ne se sentait pas lui-même après deux arthroscopies durant l'intersaison. «C'est une période difficile», a-t-il confié.Autre duel de Frenchies : Nicolas Batum accueillait Evan Fournier à Charlotte. Les Hornets ont gagné (104-94) en profitant d'une faute flagrante de Marreese Speights pour passer un 9-0 dans le dernier quart-temps (86-76, 40e) et dépasser le Magic au classement à l'Est. Batum a réussi son premier double-double de la saison (11 points à 3/8, 11 rebonds, 5 passes en 37 minutes) et Fournier a fini meilleur marqueur de son équipe (18 points à 7/13, 3 rebonds, 2 passes en 30 minutes). Alors que son coach s'est interrogé sur l'arbitrage en voyant le différentiel de lancers-francs (40 à 14), l'arrière d'Orlando a assumé et expliqué que ça aurait dû être à son équipe «de s'ajuster». Classe.Noah a fait ce qu'il a puDans la conférence Est également, et toujours dans la lutte pour les dernières places en play-offs, New York perd du terrain. En l'absence de Kristaps Porzingis (malade) et Tim Hardaway Jr (jambe), Frank Ntilikina n'a pas pu empêcher une loude défaite à Indianapolis (115-97) malgré le deuxième temps de jeu de son équipe (7 points à 2/11, 3 rebonds, 2 passes, 4 fautes en 27 minutes). Joakim Noah a eu le droit à 8 minutes sur le parquet (3 points à 1/2, 4 rebonds dont 2 offensifs, 3 passes), seulement dans le dernier quart-temps. Les Knicks étaient à -28 (95-67) quand il est entré, à -15 (109-84) quand il est sorti.Chassé croisé entre Parker et LauvergneA San Antonio, Tony Parker (7 points à 3/5, 4 rebonds, 3 passes en 20 minutes) a retrouvé sa place dans le cinq après avoir été reposé la veille à OKC et les Spurs ont battu de solides Pistons (96-93) en passant de -5 (79-84, 41e) à +6 (94-88, 47e) quand le match se jouait. Les Texans ont toujours une solution puisqu'en l'absence de Kawhi Leonard, qui «devrait rejouer bientôt», il le dit lui-même, mais sans révéler quand, et Kyle Anderson (genou, 3 semaines d'absence), c'est un troisième ailier, Rudy Gay qui a été décisif. «C'est super d'avoir un nouveau joueur capable de créer du jeu, de faire des bonnes passes sur pick & roll», a salué Parker. "Business as usual" au AT&T Center donc.En revanche, Joffrey Lauvergne n'a pas été utilisé afin de soigner le doigt luxé qu'il avait lui-même remis en place lundi soir (voir ci-dessous).Enfin dernier Français aligné lundi soir, puisqu'Alexis Ajinca (New Orleans, à Golden State) et Guerschon Yabusele (Boston) n'ont pas joué, Timothé Luwawu-Cabarrot (8 points à 4/8, 2 rebonds, 3 passes et 5 fautes en 26 minutes) a été le seul joueur de son équipe à avoir un +/- positif (l'écart au score quand il est sur le terrain, +3) lors de l'étonnante défaite de Philadelphie à domicile face à Phoenix (115-101). Mais baladé en défense par l'intenable Devin Booker (46 points), il a fini par s'énerver et être sanctionné d'une faute flagrante.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages