Basket - NBA - Philadelphie s'impose difficilement face à Washington pour lancer ses play-offs en NBA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les Sixers ont dû attendre la fin du quatrième quart-temps pour assurer leur victoire dans ce premier match de leur série face aux Wizards (125-118) ce dimanche. Les Sixers sont, plus que jamais, attendus au tournant des play-offs. Battu au buzzer par Kawhi Leonard et Toronto en finale de conférence en 2019, giflé par les Boston Celtics (4-0) au premier tour l'année passée, Philadelphie a depuis pansé ses plaies. Leaders solides de la conférence Est, les hommes de Doc Rivers recevaient Washington pour leur premier match des play-offs et ont commencé dans le bon sens, avec une victoire 125 à 118.
Tobias Harris a porté les Sixers Si Joel Embiid était évidemment attendu au tournant, Tobias Harris devait lui aussi être à la hauteur pour remporter la première rencontre face à Washington. En première mi-temps, l'ailier des Sixers a été partout en marquant 37 points à 15/29 au tir. Harris a surtout été précieux dans la raquette, secteur dominant de Philadelphie, où il a marqué 24 unités.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Si Philadelphie a souffert de maladresse en première mi-temps (3/15 à trois points), les artilleurs des Sixers ont ensuite réglé la mire. Seth Curry et Danny Green ont attendu le troisième quart-temps pour convertir leurs trois-points. Dans le seul troisième quart-temps, les Sixers ont rentré 5 de leurs 6 tentatives de loin. Le frère de Stephen Curry a d'ailleurs marqué l'ensemble de ses 15 points en deuxième mi-temps. La raquette des Wizards dominée par Joel Embiid C'était l'un des enjeux majeurs de la confrontation entre Sixers et Wizards. Les défenseurs de Washington n'ont pu contenir Joel Embiid dans la raquette. Si Alex Len a réalisé un bon match offensivement (12 points), le pivot s'est constamment retrouvé en difficulté au moment de défendre sur le Camerounais. lire aussi Le film du match Même constat pour Robin Lopez et Daniel Gafford (10 points à 5/5) qui auront souffert face à la force physique d'Embiid au poste et dans la peinture. Au total, le pivot candidat au MVP termine avec 30 points, 5 rebonds et 3 passes décisives. Le meneur Ben Simmons a lui été décisif et s'est mis au service de ses coéquipiers avec 6 points, 13 rebonds et 15 passes décisives. Beal au rendez-vous, Westbrook en manque de réussite Pour l'emporter face à la deuxième meilleure défense de la NBA, Washington devait compter sur ses deux meilleurs joueurs. Le meneur des Wizards a connu beaucoup de difficultés en première mi-temps. Westbrook a perdu 3 ballons, concédé 3 fautes et s'est montré hasardeux dans certains choix de tirs et de passes. Au final, « Monsieur Triple Double » termine avec 16 points (7/16), 14 passes décisives et 5 rebonds. À 37 secondes du terme, le meneur a enfin perdu un ballon en mettant le pied sur la ligne de sortie... lire aussi Le tableau des play-offs À ses côtés, Bradley Beal a lui assuré malgré une défense importante sur lui. L'arrière a su s'extirper de Ben Simmons, Tobias Harris ou Matisse Thybulle pour rentrer 33 points avec 10 rebonds et 5 passes décisives. Dans le troisième quart-temps l'arrière a même inscrit 17 points après une première mi-temps difficile au scoring (10 points). Son apport a d'ailleurs permis aux Wizards de rester en vie avant la fin du quatrième quart-temps.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles