Basket - NBA - Les Sixers s'en sortent face aux Wizards malgré le carton de Bradley Beal

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Philadelphie, leader de la conférence Est, s'impose (141-136) face à des Wizards qui lui ont donné du fil à retordre avec notamment un Bradley Beal à 60 points ! Les Philadelphie 76ers font toujours un solide leader de la conférence Est, avec un bilan (7v-1d) qui plaide en faveur de leur nouveau coach, Doc Rivers. Mais ils ont eu du mal, dans la nuit de mercredi, à se défaire d'une équipe de Washington bien plus coriace que son classement actuel (2v-6 d) ne le laisse penser (141-136). Il faut dire que les Wizards ont été emmenés par un Bradley Beal de gala. lire aussi Calendrier/Résultats L'arrière des Wizards , qui avait déjà montré qu'il pouvait charger l'addition en scoring (son précédent record en carrière était de 55 points) a été fracassant, scorant soixante points au final, après un tir primé raté qui aurait pu lui permettre de faire mieux que Stephen Curry (62 pts) dimanche dernier. Dans l'histoire du club de la capitale, il égale ainsi le record de Gilbert Arenas, qui avait scoré 60 points le 17 décembre 2006.

C'est pendant les trois premiers quart-temps que Beal a réussi son festival, puisqu'il avait déjà empilé 57 points à l'entame d'un dernier quart où il fut bien plus discret. Il laisse tout de même une ardoise conséquente (60 pts à 20/35 aux tirs, 7/10 à trois points, 7 rbds et 5 passes) et son impact a permis aux Wizards, menés de 21 points, et à leur horrible défense, qui avait déjà concédé 82 points à la mi-temps, de revenir dans un match que Philadelphie a eu beaucoup de mal à tuer. lire aussi Classements « Il n'y a aucune raison que quelqu'un nous mette soixante points », s'énervait Joel Embiid, l'intérieur des Sixers qui, de son côté, à été l'homme fort de son équipe (38 pts, 8 rebonds, 5 passes). Il a été bien aidé par Seth Curry (28 pts dont 6/7 à trois points), Tobias Harris (19 pts) ainsi qu'un Ben Simmons au four et au moulin (17 pts, 6 rebonds, 12 passes). L'adresse primée de Philadelphie a fait la différence (18/29 soit 62,1% de réussite). À Washington, Russell Westbrook, qui jouait avec un doigt déboîté à la main droite, a tout de même inscrit 20 points (assortis de 8 rebonds et 12 passes). Mais c'était insuffisant pour que les Wizards empochent la victoire, à la grande frustration de Bradley Beal. « Toute ma carrière, mes plus gros matches ont été des défaites. Ça ne m 'intéresse pas » a commenté, dépité, l'artilleur de la soirée.