Basket - NBA - Phoenix - Chris Paul (Phoenix Suns), après la 2e défaite face à Milwaukee en finales NBA : « C'est ma faute »

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le meneur des Suns sait que Phoenix s'est tiré une balle dans le pied avec les ballons perdus lors du 4e match des finales NBA. Surtout avec un Devin Booker à 42 points. Chris Paul (10 points, 7 passes, 5 pertes de balle), après la 2e défaite face à Milwaukee : « Les pertes de balle, et du coup leurs points en contre-attaque, c'est de ma faute. C'est moi. J'en ai eu 5 (sur 17). J'ai fait de mauvais choix. On est derrière de deux points en fin de match, et j'essaie de changer de main mais je glisse et perds le ballon. On leur a donné beaucoup trop d'opportunités. On ne peut pas shooter aussi bien et ne pas se donner assez de chances de marquer. lire aussi Calendrier/Résultats des finales Monty Williams, entraîneur des Phoenix Suns : « Quand on a ce genre d'avance dans le quatrième quart-temps (7 points), si on peut juste garder le ballon et se donner de bonnes possessions, le score devrait au moins en rester là. Je vais regarder le film pour savoir si c'était nos systèmes ou leur défense, je n'en suis pas encore certain, mais on s'est vraiment tiré une balle dans le pied ce (jeudi) soir. C'était dur de ne pas avoir Devin Booker (5e faute en tout début de quatrième quart-temps). Il aurait pu scorer 50 points. J'aurais voulu le remettre une minute plus tôt mais bon, on était encore devant il me semble. Je ne suis pas inquiet pour Chris (Paul), les grands joueurs ont parfois des matches comme ça : il a fait 5 pertes de balles, mais on en a fait 17, donc bon, c'était notre match qui était comme ça. Ils sont aussi vraiment allés au rebond offensif de manière très agressive depuis deux matches, ce qu'ils ne faisaient pas avant. On doit les bloquer plus loin du panier. » Devin Booker (42 points, 5 fautes) : « C'est vraiment dur quand tu ne peux pas gagner un match, surtout à ce moment de la saison. J'étais sur le banc une grande partie du quatrième quart-temps, mais on était quand même devant. Il va falloir que l'on soit plus physique au prochain match. Je pense que j'étais toujours en rythme quand je suis revenu sur le parquet, mais ça n'a pas vraiment compté à la fin. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles