Basket - NBA - Première pour Théo Maledon, Killian Hayes et Sekou Doumbouya en difficulté

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Drafté au deuxième tour, Théo Maledon a joué ses premières minutes pour Oklahoma City samedi soir, avec une victoire à la clé. Killian Hayes et Sekou Doumbouya n'ont pas été bons pour les Detroit Pistons. Théo Maledon a effectué ses premiers pas en NBA sous la tunique de l'Oklahoma City Thunder - qui n'avait pas pu jouer son premier match de la saison car la franchise devait affronter les Houston Rockets, touchés par le Covid - après un détour par le Mexique afin d'obtenir son permis de travail. L'ancien joueur de l'Asvel n'a ainsi pas manqué les débuts de sa franchise cette saison, et a discrètement contribué au succès des siens chez les Charlotte Hornets (109-107) : 20 minutes de jeu pour 4 points (à 2/5 au tir, 0/2 à trois points), 2 passes, 2 interceptions et 4 balles perdues. Seul point négatif : les Hornets ont repris 16 points au Thunder lorsqu'il était sur le parquet. Une entrée dans le gratin encourageante toutefois, d'autant que le meneur joue pour une franchise en pleine reconstruction et disposée à lui donner sa chance. lire aussi Les surprises se confirment La soirée a été bien plus compliquée pour Killian Hayes et Sekou Doumbouya du côté de Detroit, battu après deux prolongations par les Cleveland Cavaliers (119-128, a.2p.). Titulaire au poste de meneur, Hayes a été assez maladroit (3 points à 1/7, dont 0/3 à trois points) sans parvenir à faire jouer son équipe (2 passes). Utilisé seulement neuf minutes, Doumbouya n'a pas marqué un seul de ses cinq tirs tentés, terminant la soirée avec deux rebonds au compteur seulement. Gobert en double-double, Fournier plus discret mais vainqueur Du côté des tauliers du contingent français, Rudy Gobert a confirmé son excellente entame de saison d'un point de vue individuel : après ses 20 points et 17 rebonds compilés contre Portland, le futur sportif français le mieux payé a poursuivi sa moisson sous les paniers sans lever le pied offensivement contre Minnesota (18 points, 17 rebonds). En revanche le Utah Jazz s'est incliné à domicile (111-116). 75 % Après deux matches, Rudy Gobert affiche une belle réussite au tir de 75 % (15/20). Evan Fournier a, lui, connu la victoire avec Orlando sur le parquet de Washington (130-120) mais a été moins en vue que lors de sa première sortie à 25 points : 13 points (à 4 sur 8) pour 5 rebonds et 2 interceptions en 29 minutes. Petite nuit pour Ntilikina, Mokoka et Poirier Frank Ntilikina fait-il partie des plans de Tom Thibodeau alors qu'il va vivre sa quatrième saison chez les New York Knicks ? On peut déjà se poser la question après deux matches pour l'ancien meneur de Strasbourg : cinq minutes chez les Indiana Pacers, seulement deux dans la nuit de samedi à dimanche - le temps de prendre un tir - alors que son équipe a été balayée par les Philadelphia Sixers (109-89). Chez les visiteurs, Vincent Poirier ne figurait même pas sur la feuille de match. Les attentes sont probablement moindres pour Adam Mokoka du côté de Chicago, qui n'a pas pu s'exprimer en cinq minutes (un tir manqué, une balle perdue) à l'occasion de la défaite des Bulls à domicile contre les Indiana Pacers (125-106). Enfin, Killian Tillie est toujours indisponible pour les Memphis Grizzlies, touché aux ischios.