Basket - NBA - Retour de Covid difficile pour Evan Fournier avec Boston

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Après quasiment trois semaines d'absence pour cause de Covid-19, Evan Fournier a connu une reprise poussive avec les Boston Celtics, battus à Brooklyn. Il était sans doute écrit qu'Evan Fournier connaîtrait des débuts avec les Boston Celtics entravés par le Covid-19 et des premières difficiles. Après avoir vu, fin mars, sa toute première apparition sous le maillot vert repoussée à cause d'un faux test positif au coronavirus, l'arrière français a cette fois manqué dix-neuf jours de compétition après avoir réellement contracté le virus. Et à chaque fois, sa reprise, le 30 mars comme la nuit dernière, a été difficile, notamment au tir (0/10 à l'époque contre New Orleans et 0/7 samedi soir à Brooklyn). Sur le parquet du Barclays Center, il a terminé avec deux points, deux rebonds, cinq passes décisives, une interception, un contre et deux pertes de balle, en vingt-deux minutes. lire aussi Les Nets de nouveau leaders après leur victoire face à Boston « J'aurais probablement dû attendre quelques jours et quelques matches de plus pour me sentir vraiment bien, a-t-il expliqué après la rencontre, mais je viens juste d'arriver dans l'équipe et j'ai besoin de jouer autant que possible avec mes coéquipiers pour vraiment comprendre le système offensif et défensif. Je n'ai eu que deux jours d'entraînement (avant de jouer contre Brooklyn) mais, pour moi, la chose la plus importante est d'être sur le terrain. C'est clair que ça va être difficile mais il faut que je m'accroche parce que c'est la seule façon de me sentir mieux. » Brad Stevens, entraîneur des Celtics « Ces minutes lui feront du bien et je ne pense pas qu'il aura beaucoup d'autres matches comme celui-là » Son entraîneur Brad Stevens a fait écho à ce sentiment. Le temps passé avec ses coéquipiers est plus important que sa ligne statistique du soir, malgré la défaite contre les Nets (109-104). « Oui, il va forcément être dans la difficulté et nous n'avons pas le temps de nous entraîner à côté, a regretté le coach des Celtics. Il a besoin de jouer pour se mettre dans le rythme. Quand je lui ai demandé comment il allait, il m'a dit qu'il était vraiment fatigué mais ce n'est pas une surprise. Ces minutes lui feront du bien et je ne pense pas qu'il aura beaucoup d'autres matches comme celui-là. » Plus que douze matches avant les play-offs... Fournier est aussi revenu sur son expérience avec la Covid-19. « Les deux premiers jours, j'allais très bien, je n'avais pas de symptômes du tout mais ensuite, pendant quatre-cinq jours, c'était comme la grippe, une forte fièvre, beaucoup de fatigue. Honnêtement, je suis resté au lit pour dormir pendant ces quatre-cinq jours. La partie la plus difficile, c'est de reprendre l'activité physique. Les deux jours d'entraînement ont été très durs avec des moments où ça allait et d'autres où j'étais épuisé. » lire aussi Classements L'international bleu gardera sans doute un oeil sur de possibles séquelles à long terme. Voilà quelques jours, son coéquipier actuel, Jayson Tatum a, par exemple, révélé qu'il devait désormais utiliser un inhalateur avant chaque match après avoir été victime du virus en janvier. « On a beaucoup discuté, a révélé Tatum un peu plus tôt cette semaine. Il m'a posé des questions et j'ai pu lui expliquer comme je m'étais senti, à quoi s'attendre quand on revient. Le plus dur, ce sont les premiers matches après la reprise. J'espère que tout ira bien pour lui et il sait que je suis là s'il a besoin de quoi que ce soit. » Pour l'instant, c'est surtout d'un peu de temps dont Fournier a besoin. Mais avec seulement douze matches de saison régulière avant les play-offs, le Français de vingt-huit ans et son équipe, seulement sixième de la conférence Est, savent qu'ils n'en ont pas beaucoup. lire aussi Podcast « Step back » : Défend-on encore en NBA ?