Basket - NBA - Retour gagnant pour Luka Doncic (Dallas) face aux Los Angeles Clippers

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Absent lors des trois derniers matches des Mavericks (trois défaites), Luka Doncic a effectué son retour face aux Clippers et Dallas a retrouvé le chemin de la victoire mardi soir au terme d'un match haletant (112-104, ap). Avec ou sans Luka Doncic, Dallas n'est pas la même équipe. Gêné depuis une semaine à un genou et une cheville, le prodige slovène a assisté en tenue de ville aux trois dernières défaites des siens et son retour aux affaires, dans la nuit de mardi à mercredi, a immédiatement permis à son équipe de retrouver des couleurs. Sur le parquet des Clippers, la franchise texane s'est en effet imposée à l'issue d'un match globalement maîtrisé, mais qu'elle a failli laisser échapper dans les dernières secondes du quatrième quart-temps. Sur un trois-points de Reggie Jackson (31 points, 10 rebonds), les locaux sont revenus à deux longueurs et un lancer-franc raté de Maxi Kleber a fini par offrir une dernière chance aux locaux d'égaliser. Paul George (26 points, 9 rebonds, 6 passes) ne l'a pas ratée : alors qu'il restait à peine plus d'une seconde, et bien qu'il ait laissé échapper le ballon dans un premier temps, l'ailier a réussi un improbable shoot dans le corner pour envoyer les deux équipes en prolongation.

Les Clippers n'ont pas été capables de profiter de ce momentum : en prolongation, ils n'ont marqué qu'un tout petit point et laissé les visiteurs se balader dans le sillage d'un énorme Kristaps Porzingis (30 points, 7 rebonds). Luka Doncic (26 points, 9 rebonds, 9 passes) n'a même pas eu besoin de sortir le grand jeu pour maintenir la tête des Californiens sous l'eau : maladroits, ces derniers se sont torpillés tous seuls et manquent une belle occasion de s'installer au pied du podium à l'Ouest, où restent calés les Mavs. Les Blazers font le spectacle Grâce à ses deux arrières CJ McCollum (32 points) et Damian Lillard (25), Portland n'a fait qu'une bouchée des Nuggets (119-100), toujours privés de Nikola Jokic (poignet) et Michael Porter Jr (dos). Les Blazers se sont envolés dans le deuxième quart-temps et n'ont plus jamais été inquiétés ensuite, le jeune rookie Greg Brown III (20 ans) finissant même pas réussir un superbe « rider » (dunk en passant la balle entre les jambes). Une rareté en plein match.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles