Basket - NBA - Rudy Gobert : « Je ne me battrai jamais sur le terrain »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le pivot français d'Utah a réagi jeudi après l'expulsion qui a suivi son altercation avec Myles Turner, l'intérieur d'Indiana vainqueur à Salt Lake City (111-100). Rudy Gobert a réagi jeudi soir à son expulsion après l'altercation avec le pivot d'Indiana Myles Turner, à quatre minutes de la fin de la rencontre Utah-Pacers (100-111). « Il a fait faute sur moi, je suis tombé, j'ai tiré sur son maillot. Il avait commis une faute, j'en ai commis une aussi. Je me relève, il me frappe dans le dos je crois et puis voilà... Je l'ai accroché ensuite pour qu'il ne fasse pas quelque chose d'autre », a expliqué le pivot d'Utah en conférence de presse avant de pointer le comportement de certains joueurs. « Si on me cherche, je suis facile à trouver, très facile » « Les arbitres autorisent trop les gens à faire des fautes de m.... Je ne me battrai jamais sur le terrain. Mais si on me cherche, je suis facile à trouver, très facile. On va voir ce qui se passe maintenant (les conséquences disciplinaires). Les gens (les joueurs) doivent arrêter d'agir comme s'ils voulaient faire plus que jouer au basket. S'ils veulent faire plus, alors qu'on le fasse hors du terrain, sans sécurité, comme des hommes. Sur le terrain, c'est bien pour les caméras mais on sait qu'en deux secondes, vingt types de la sécurité vont intervenir. » Gobert, Turner mais aussi deux autres joueurs du Jazz, Donovan Mitchell et Joe Ingles, qui sont intervenus lors de l'altercation ont été exclus de la rencontre et vont faire face à des sanctions disciplinaires.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles