Basket - NBA - Sam Jones, deuxième joueur le plus titré de l'histoire de la NBA, est mort

·2 min de lecture

Ancienne gloire des Boston Celtics, avec lesquels il glana dix titres de champion, Sam Jones est mort jeudi soir, à l'âge de 88 ans. Samuel « Sam » Jones a écrit l'âge d'or des Boston Celtics, celui qui vit la franchise du Massachusetts rafler onze titres entre 1957 et 1969. Au côté de Bill Russell, un des joueurs les plus emblématiques la ligue américaine - 11 bagues -, le natif de Wilmington (Caroline du Nord) est devenu le deuxième jour le plus titré de l'histoire de la NBA avec 10 sacres (seul celui de 1957, année de sa draft), manque au fabuleux palmarès. Sa franchise de toujours (il arrêtera sa carrière dans la foulée de son dernier titre) a annoncé ce vendredi que Jones, 88 ans, est mort la veille, de causes naturelles. « La famille Jones est dans toutes nos pensées alors que nous pleurons la perte de Sam Jones et nous rappelons affectueusement de la vie et de la carrière d'un des plus grands champions du sport américain », ont ainsi publié les Celtics sur les réseaux sociaux. À quelques minutes du coup d'envoi de la rencontre au programme vendredi soir entre Boston et Phoenix, un hommage et une minute de silence ont été rendus en l'honneur de celui qui portait le n°24, maillot retiré dès 1969. Jones (1,93m), sorti de l'université de Caroline du Nord, avait été choisi en 8e position de la draft par les Boston Celtics, alors que ses droits avaient un temps appartenu aux Minneapolis Lakers. Droits devenus caducs lorsque Jones décida de retourner aux études après son service militaire. Cinq sélections pour le All-Star Game Au cours de sa carrière, l'arrière a inscrit 15 411 points en saison régulière, et sa réputation de joueur « clutch » (décisif) lui avait valu cinq sélections pour le All-Star Game (1962, 1964, 1965, 1966, 1968) ainsi que trois nominations dans le deuxième meilleur cinq de la Ligue (1965-1967). « Sa capacité à marquer était si prolifique, et son style si pur, qu'il avait obtenu un surnom simple, ''Le Shooter'', ont ajouté les C's. Il était aussi connu comme ''Mr. Clutch''. Un des nombreux témoins de ses prestations clutch reste le fait que sa moyenne de point en play-offs (18,9) était supérieure à celle en saison régulière (17,7). » Quinze ans après la fin de sa carrière - il fut assistant une saison, en 1974-1975, chez les New Orleans Jazz -, en 1984, il fut introduit au Hall of Fame. lire aussi Toute l'actualité de la NBA

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles