Basket - NBA - Les San Antonio Spurs humiliés pour leur premier match à domicile face aux Houston Rockets

L'Equipe.fr
Maladroits et dépassés par le jeu très offensif de Houston, les San Antonio Spurs ont concédé une lourde défaite à domicile pour leur premier match des demi-finales de Conférence Ouest face aux Rockets (99-126). Un revers qui confère à James Harden (20 pts, 14 pds) et consorts l'avantage du terrain.

Maladroits et dépassés par le jeu très offensif de Houston, les San Antonio Spurs ont concédé une lourde défaite à domicile pour leur premier match des demi-finales de Conférence Ouest face aux Rockets (99-126). Un revers qui confère à James Harden (20 pts, 14 pds) et consorts l'avantage du terrain.Jamais San Antonio n'avait vécu une telle déroute sous les ordres de Gregg Popovich. Lundi soir, les Spurs ont été humiliés par les Houston Rockets pour le premier match de demi-finale de Conférence Ouest entre les deux franchises texanes (99-126). La rencontre a très rapidement tourné à la correction, San Antonio se montrant incapable de rivaliser avec l'attaque de Houston, tout en oubliant de défendre. À la pause, le match était déjà plié (41-69, 24e). Popovich n'a pas pris de risque pour ses meilleurs joueurs en se reposant uniquement sur son banc pour le dernier quart, acceptant de laisser à son adversaire l'avantage du terrain sur la série.Aux côtés de James Harden, qui n'a pas eu besoin de forcer son talent (20 pts à 6/13, 14 pds, 4 int), Trevor Ariza (23 pts à 7/14) et Clint Capela (20 pts, 13 rbds) se sont chargés de peser sur la défense de San Antonio. L'ailier a fait preuve d'une belle adresse longue distance (5/10) tandis que le second a constamment pesé par son activité sous le cercle pour créer les espaces. En face, seul Kawhi Leonard a réussi à surnager (21 pts à 5/14, 11 rbds, 6 pds). Avec Tony Parker (11 pts à 3/9, 4 rbds, 3 pds) et Jonathon Simmons (11 pts), ils ne sont que trois joueurs des Spurs à avoir marqué plus de dix points.Popovich et D'Antoni, deux gestions différentesFace à la maladresse de Danny Green (8 pts) 3/10) et LaMarcus Aldridge (4 pts à 2/7), Gregg Popovich s'est rapidement résolu à économiser ses forces vives pour la suite de la série. Leonard a été le joueur le plus sollicité (32 minutes) et aucun autre joueur des Spurs n'a joué plus de 29 minutes.Mike D'Antoni a, lui, pu profiter de l'écart insurmontable (39 points maximum sur le match) pour laisser quelques minutes de plus Ryan Anderson notamment sur le parquet. L'ailier a ainsi pu achever son match sur une notre positive et un panier à trois points. Eric Gordon (11 pts, 3 rbds, 4 pds) et Lou Williams (13 pts, 3 rbds) ont été de parfaits sixième et septième hommes, pesant également par leur adresse longue distance (5/10).Des moments de tensionDéroutés par ce match complètement raté, les Spurs ont affiché leur frustration par l'intermédiaire de Dewayne Dedmon. L'intérieur, titulaire en début de saison, a d'abord été sanctionné avec James Harden pour une altercation sans gravité. Nene (7 pts) a pourtant été exclu sur l'échauffourée pour avoir attrapé le Texan par l'épaule.Quelques minutes plus tard, pour un échange verbal musclé avec Patrick Beverley, Dedmon a à son tour été prié de rejoindre les vestiaires prématurément. Une nervosité qui n'a pas semblé atteindre Gregg Popovich, verre à la main, qui souhaitait sûrement en finir au plus vite.Méconnaissables, les Spurs se retrouvent déjà en grande difficulté à domicile. Un deuxième faux pas, mercredi soir, serait presque rédhibitoire face à un rival qui semble avoir toutes les armes pour faire déjouer les champions 2014. San Antonio reste néanmoins l'équipe NBA la plus à même de savoir s'adapter au jeu proposé par ses adversaires. Ce résultat surprise de Houston a peut-être donné un peu plus de piment à cette série, s'il en fallait davantage.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages