Basket - NBA - Scottie Pippen accuse son ancien entraîneur à Chicago (NBA) Phil Jackson d'être raciste

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un talk-show, l'ancienne star des Chicago Bulls Scottie Pippen a accusé son entraîneur de l'époque, Phil Jackson, d'être raciste. Scottie Pippen ne mâche pas ses mots contre son entraîneur à la grande époque des Bulls, Phil Jackson : mardi dans le « Dan Patrick Show », un important talk-show radiotélévisé américain, l'ancien lieutenant de Michael Jordan a accusé le grand technicien d'être raciste, appuyant des propos qu'il avait tenus dans une récente interview au magazine GQ. Il fait notamment référence à un tristement célèbre épisode de sa carrière, rappelé l'an passé dans le fameux documentaire sur l'épopée des Bulls The Last Dance. L'affaire remonte aux play-offs 1994, alors que Pippen (qui est noir) était devenu le leader de l'équipe lors de la première retraite de Jordan. Dans un temps mort lors des ultimes secondes d'un match décisif contre les New York Knicks, Phil Jackson avait annoncé un système de jeu pour un tir du rookie croate Toni Kukoc (qui est blanc) plutôt que Pippen. Outré, ce dernier avait refusé de reprendre le jeu, une attitude qui avait profondément choqué toute la NBA. Scottie Pippen définit ainsi le choix de Phil Jackson de donner le dernier tir d'un match à Toni Kukoc plutôt qu'à lui. « Une décision raciale » Dans GQ, l'ancien joueur de la Dream Team de 1992 a estimé qu'il s'agissait là d'une « décision raciale pour le faire monter en grade » (Kukoc). « Quand vous parlez de décision raciale, vous traitez Phil de raciste », a lancé Dan Patrick dans le talk-show. Réponse de Pippen : « Je n'ai pas de problème avec ça. » « Est-ce que vous pensez que Phil l'était ou l'est (un raciste) ? », a insisté l'animateur. « Oh oui », a répliqué le sextuple champion NBA.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Pourquoi est-ce que Toni, qui était un rookie, devrait prendre le dernier tir, et moi je me retrouverais hors du jeu ? C'est ce que j'appelle « racial » », a ajouté Pippen. Lorsque l'animateur a suggéré qu'un choix de jeu sur un tir ne définit pas forcément un entraîneur comme raciste, l'ancien joueur a répondu : « Eh bien, c'est votre manière de l'exprimer, j'ai la mienne. J'étais dans le vestiaire avec lui. J'étais l'entraînement avec lui. Vous regardez cela de loin. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles