Basket - NBA - A Toronto, le choc de la nuit pour Golden State

L'Equipe.fr
Longtemps dominateurs à Toronto, une des salles où il est le plus difficile de gagner en NBA, les Warriors ont failli se faire surprendre samedi par les Raptors, deuxièmes à l'Est (127-125).

Longtemps dominateurs à Toronto, une des salles où il est le plus difficile de gagner en NBA, les Warriors ont failli se faire surprendre samedi par les Raptors, deuxièmes à l'Est (127-125).Le matchDans un Air Canada Centre où seuls Washington et Miami s'étaient imposés cette saison, les Warriors ont eu un temps une main de fer sur la rencontre. Après dix premières minutes équilibrées (34-33, 11e), ils ont fait une énorme et soudaine différence (59-37,17e) grâce à leurs remplaçants, Andre Iguodala, Shaun Livingston, David West. A la mi-temps, le match semblait plié avec 27 points d'écart (81-54) et pourtant... Fatigués car ils avaient déjà joué (et gagné) la veille à Milwaukee, ils ont attaqué le troisième quart-temps à reculons et leur avance est vite repassée sous la barre des dix points (92-83, 33e).La feuille de matchLes Raptors sont revenus à une possession au coeur du dernier quart-temps (113-111, 43e) en passant un 14-0, là aussi grâce aux joueurs du banc, Fred VanVleet, Jakob Poetl, CJ Miles, Pascal Siakam. Mais ils ont raté plusieurs occasions de passer devant ou d'égaliser dans la dernière minute, avec une balle perdue sur l'action décisive par DeMar DeRozan (42 points), qui avait avant cela compensé l'absence de Kyle Lowry (coccyx) toute la soirée.Le joueurA peu près comme à chaque fois qu'il rate quelques matches, Stephen Curry signe son retour avec panache. Absent des deux dernières sorties de Golden State, le double MVP de la saison régulière avait visiblement moins mal à la cheville droite puisqu'il a cumulé 24 points, 9 passes décisives et 6 rebonds. Ce qui ne fait malgré tout de lui que le troisième marqueur des Warriors... derrière Klay Thompson (26) et Kevin Durant (25). «C'est encore douloureux mais ça allait quand même pour jouer. J'en suis à peu près au même point que la dernière fois que je suis revenu (il avait inscrit 38 points après avoir manqué 11 matches en décembre) : je peux faire tout ce que je veux mais je la sens», a-t-il décrit.Le rendez-vousLe prochain match de Golden State, la seule équipe à avoir perdu moins de 10 fois pour l'instant en NBA, sera un nouveau remake des trois dernières finales, mardi à Cleveland. Leur dernier duel, gagné par les Warriors à domicile à Noël (99-92), a sonné le début d'une nouvelle crise aux Cavaliers. Les Californiens ont donc encore une occasion de leur mettre la tête sous l'eau du lac Erie. «Il faudra se livrer sans compter, d'autant qu'avec le retour de Steph (Curry), ils sont de nouveau sur une autre planète, s'inquiète l'intérieur des Cavs Kevin Love. On devra oublier tout ce qui s'est passé, se battre et tout donner.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages