Basket - NBA - Toronto renverse la série et mène pour la première fois face aux Bucks

L'Equipe.fr
Les Raptors ont pris pour la première fois l'avantage dans la série qui les oppose à Milwaukee en remportant aisément le match 5 (118-93) lundi au Canada. Boostés par Norman Powell (25 points), ils ne sont plus qu'à une victoire du deuxième tour.

Les Raptors ont pris pour la première fois l'avantage dans la série qui les oppose à Milwaukee en remportant aisément le match 5 (118-93) lundi au Canada. Boostés par Norman Powell (25 points), ils ne sont plus qu'à une victoire du deuxième tour.Pendant les play-offs, la vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain, et après la correction infligée par les Bucks au match 3 (77-104), Toronto a opéré un impressionnant retournement de situation en s'imposant au match 4 à Milwaukee, puis au match 5, lundi à domicile, au terme d'une rencontre à sens unique - en leur faveur, cette fois-ci (118-93). Un joueur, intégré au cinq de Toronto par le coach Dwane Casey, a tout changé : Norman Powell.Powell avait de l'énergie à revendreA 23 ans, Powell, qui n'en est qu'à sa deuxième saison pro, joue depuis son arrivée dans l'Ontario un rôle ambivalent, tantôt laissé sur le banc, tantôt titularisé pour apporter un peu plus de scoring et d'énergie. Lundi, c'est le deuxième rôle qui a été confié à l'athlétique arrière américain, lequel n'a pas tardé à donner raison à ses dirigeants : auteur de neuf points dans le premier quart-temps, participant à une séquence à 17-0, tôt dans le match, en faveur des Raptors. En tête de neuf longueurs à la pause (57-48), ils ne feront qu'enfoncer le clou dans les deux derniers quart-temps, Powell gratifiant le public de l'Air Canada Centre de deux dunks surpuissants.«Il a été notre facteur X dans cette série», souligne Casey. «Il a joué avec beaucoup d'énergie, et les Raptors s'en sont nourris, renchérit Jason Kidd, le coach des Bucks. Son état d'esprit a changé leur équipe lors deux derniers matches.» Auteur du meilleur match de sa carrière, à un moment-clé des play-offs, Powell a terminé la rencontre avec 25 points (8/11 dont 4/4 longue distance), 4 rebonds, 4 passes et 3 interceptions. Il a bien été soutenu par ses habituels leaders, Serge Ibaka (19), DeMar DeRozan (18) et Kyle Lowry (16), qui a joué malgré des douleurs au dos.Antetokounmpo trop seul, Middleton maladeLes Bucks n'ont jamais semblé en mesure de renverser la situation, malgré un excellent Giannis Antetokounmpo (30 points, 9 rebonds) et un Malcolm Brogdon efficace (19 points). Malade, Khris Middleton n'a pu jouer à son meilleur niveau, et a terminé la rencontre avec seulement huit points au compteur. Les Bucks se sont aussi montrés maladroits sur la ligne des lancers (15/26), et ne se sont pas offerts le moindre point en seconde chance (seulement 2 rebonds offensifs).Toronto aura l'occasion de boucler la série - pour aller affronter Cleveland au deuxième tour - dès jeudi à Milwaukee. Mais l'histoire récente montre que la franchise canadienne n'aime pas les matches 6. Elle s'y est inclinée lors des deux dernières séries de play-offs où elle s'était retrouvée dans ce cas de figure, l'an passé, face à Indiana au premier tour puis Miami au second. «Il faut qu'on aborde ce match comme si c'était un match 7», prévient DeRozan.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages