Basket - NBA - Trae Young (Atlanta) punit New York au premier match des play-offs NBA

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un panier du meneur de jeu Trae Young réussi à neuf dixièmes de la fin a offert la victoire à Atlanta (107-105) dimanche au Madison Square Garden. Les Knicks ont perdu l'avantage du terrain dès le premier match de la série. Pour le premier match de play-offs de sa carrière, Trae Young (22 ans) a fait les choses en grand. Hué une bonne partie de la soirée par le Madison Square Garden de nouveau bien garni (15 000 spectateurs) pour la première des New York Knicks en phase finale depuis 2013, le meneur de jeu des Atlanta Hawks (32 points à 11 sur 23 aux tirs, 9 sur 9 aux lancers francs, 10 passes décisives et 7 rebonds) a débordé l'arrière français Frank Ntilikina, dont ce fut la seule séquence du match, avant de déclencher et réussir un tir en « floater » à neuf dixièmes de seconde de la fin pour donner la victoire in extremis aux Hawks (107-105).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.


Dans un geste de défi, iI a ensuite porté ostensiblement un doigt devant sa bouche et signifié à la foule qu'il venait de la réduire au silence. « S'ils me détestent autant, c'est que mon jeu les agace. Alors je le laisse (mon jeu) parler pour moi », a commenté le héros de la soirée. « Il est petit mais il est dur et n'a peur de rien », a ajouté son entraîneur Nate McMillan à propos de ce meneur de jeu-scoreur taillé comme une crevette (1,85m, autour de 82 kg). lire aussi Les résultats des play-offs Julius Randle passe à côté Ce « buzzer beater » permet aux Hawks (têtes de série numéro 5 de la conférence Est) de prendre la main face à New York (numéro 4) avant le match 2 mercredi, toujours à Manhattan. Et de placer déjà les Knicks sous pression dans le duel le plus improbable de ce premier tour entre deux équipes revenantes en play-offs. Atlanta n'avait en effet plus participé aux phases finales depuis 2017. Le meneur des Knicks, Derrick Rose, avait égalisé (105-105) à dix secondes de la fin au bout d'un quatrième quart-temps très équilibré. Mais Young a donc eu le dernier mot alors que l'intérieur vedette de New York Julius Randle, auteur de deux matches à quarante points contre les Hawks cette saison, est passé à côté en attaque signant un très médiocre 6 sur 23 aux tirs pour 15 points et 12 rebonds.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Alec Burks (27) points) et Derrick Rose (17) ont permis à leur équipe d'y croire avant le tir de Trae Young. Dominé au rebond, Atlanta doit beaucoup sa victoire également à son contrôle du ballon, avec seulement six balles perdues. lire aussi Memphis surprend Utah Atlanta n'avait plus gagné face aux Knicks depuis deux saisons, perdant ses quatre derniers affrontements avant ce coup d'éclat.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles